Interview Justone Entertainment

10/04/2003 | Propos recueillis par Shadok

Suite de la page 2

A : Vous vous revendiquez de l'influence de labels tels que Mo' Wax ou encore Warp, qui sont des labels européens (anglais), quelles différences y'a-t-il pour vous entre l'Europe et les Etats-Unis au niveau de l'approche de la musique et plus particulièrement du hip-hop ?

Gary : A mon avis, le hip-hop est beaucoup plus ancré culturellement aux Etats-Unis, et d'un autre côté il y a une grosse partie qui se développe et qui reste underground. C'est tellement gros, commercialement et au niveau des médias aussi, que c'est une part intégrante de la culture maintenant. Londres c'est encore différent, il y a de très bonnes choses, comme chez Big Dada, des disquaires indépendants etc. C'est une autre approche.

4AM : Mais tu sais, aux Etats-Unis il y a des différences au sein même du rap. Le rap de Los Angeles ne sonne pas comme celui de New-York, c'est très différent selon les villes. La façon de faire et d'écouter du rap est très différente suivant les endroits.

A : Le rap change selon les endroits... tu t'intéresses aux disques qui sortent à l'étranger, aux sorties plus underground que celles qui tournent habituellement ? Est-ce que c'est important pour toi de voir d'autre chose et d'être ici par exemple ?

4AM : Oui, d'une façon générale, c'est très important de voyager et de rencontrer d'autres personnes. Pour ce qui est de la musique, j'ai travaillé dans un grand magasin de disques, on commandait du rap français, comme MC Solaar par exemple et les gens me demandaient "Mais pourquoi est-ce que tu écoutes ça ? C'est français !". Beaucoup de gens me faisaient la remarque. Mais j'étais là pour proposer des disques, pas seulement ceux qu'on nous proposait habituellement. Mais peu de gens écoutent du rap qui n'est pas US.

Gary : Oui, ce qui n'est pas dans les magazines n'est pas intéressant pour beaucoup.

DJ Centipede : Le but principal d'un DJ est d'avoir le plus large choix à offrir, pas de proposer la même qu'un autre DJ. Quand tu achètes tes disques, il faut avoir en tête de jouer un son différent et pousser les gens à s'y intéresser, à écouter ou à danser. Il faut jouer le plus grand nombre de choses différentes, passer du temps à écouter des disques. Tu te rends service en rendant service aux autres.

4AM : Exact. Pour revenir au fait que les gens qui font de la musique et qui s'ouvrent au monde, je pense que le meilleur exemple reste Public Enemy. Ils ont été très populaires aux Etats-Unis pendant une longue période. C'était un rap contestataire. Avec leur discours politiques, ils ont pu toucher beaucoup de personnes à travers le monde et en voyageant et en faisant des tournées mondiales, en allant à Londres, au Japon, en Afrique, et cela les a aidé à comprendre et les gens ont pu être plus directement touchés.

A : Quelles vont être les prochaines sorties du label ?

Gary : des nouveaux projets de 4 AM, de Mophono (DJ Centipede) et une compilation en fin d'année, ce sera bientôt sur notre site (http://www.justoneent.com).

A : Et toi Jason, quels vont être tes prochains projets, tu vas produire pour d'autre rappeurs qu'Octavius c'est ça ?

4AM : Oui, je ne peux pas trop t'en parler étant donné qu'il est encore sous contrat avec un autre label, il doit changer de nom pour pouvoir poser sur mes sons... mais je travaille actuellement avec un MC. Mais c'est vraiment un très très bon rappeur, très différent de ce qui se fait, je suis content de pouvoir travailler avec lui. Il est assez spécial et un peu fou au niveau de ses textes et de ses thèmes, cela vient du fait qu'il a eu une enfance très difficile, dans un environnement pour le moins bizarre et ça se ressent quand il rappe. Il sait vraiment ce qu'il veut en matière de son et c'est très intéressant de bosser avec ce genre de personne. Je pense que ça va être un disque intéressant.

A : Et toi Benji, des projets autres que ceux qui verront le jour sur JustOne ?

DJ Centipede : Oui, j'ai créé une structure qui s'appelle CB Recordings et sur laquelle je vais sortir des sons. Il y a déjà mon EP "I cry" que j'ai sorti sous le nom de Mophono et je compte sortir d'autres projets, notamment des CDs de mes mixs. Et bien sûr il y a le disque que je prépare pour Gary pour JustOneEntertainment. Je voudrais aussi sortir un disque plus electro, de l'up-tempo aussi... des tas de projets !

A : Gary, le mot de la fin ?

Gary : Ouais, allez voir notre site, http://www.justoneent.com, pour voir l'actualité et les nouvelles sorties du label. Que dire sinon qu'on essaie juste de faire de la bonne musique, celle qui nous plaît. J'espère simplement que les gens apprécient ce que nous faisons...

1 | 2 | 3 |