Interview Ärsenik

17/04/2002 | Propos recueillis par Nicobbl

« Page précédente | Page suivante »

A : Lino, t'as fait pas mal de featurings, quelques morceaux solos ('Symphonie en sous sol notamment') , t'as un projet d'album solo de prévu ?

L : Nan dans l'album, on a deux morceaux solos, deux et demi, chacun va dans son délire, montre son univers. C'est vrai qu'il y aura des albums solos. Il va faire son album, je vais faire mon album, dans les années qui suivent, 2003, 2004, 2005, 2006, 2009(rires) on sera trop vieux donc on arrêtera, mais voilà, on fera comme Master P !

A : Tandem a pas mal été comparé à un moment avec Arsenik, vous avez eu quelle réaction par rapport à ça ? Contents ? Ca vous a fait chier ?

L : Nan, moi, personnellement, les gens ils peuvent dire ce qu'ils veulent, mais moi je trouve que nous on a notre univers, et moi ce que j'ai écouté de Tandem, et j'aime bien ce qu'ils ont fait, je trouve que les mecs ont leur univers aussi. Je trouve pas de similitudes personnelles, ou seulement dans les choses qu'on dénonce, dans l'énergie, c'est là ou j'vois des similitudes, mais sinon moi je vois pas de similitudes, on est dans le même esprit. Ils ont leur spécificités et voilà, tu vois que c'est deux ambiances distinctes

A : Mouais

L : T'as pas l'air convaincu

A : Nan, moi je trouvais quelques similitudes notamment dans l'ambiance et la façon de rapper. Autre chose, on peut parler de Tony Truand un petit peu ? dont un morceau

C : Tony qui ? (rires)

A : Oui, un morceau où il évoquait sa mise à l'écart du groupe, vous avez eu quelle réaction par rapport à ça ?

L : Quel morceau ? J'ai pas écouté moi

C : Pas écouté. T'as écouté le maxi ? l'album ? Ah bon, sa mise à l'écart du groupe

Nan, c'est un truc tout con, c'est pas une histoire de mise à l'écart du groupe, en fin de compte c'est compliqué et on aime pas parler trop de ça. Franchement, il s'est étalé dans les médias, mais faut lui demander, lui il sait la vérité, à la limite, je dirais plus qu'il faudrait qu'il soit là pour qu'on en parle. Parler de notre coté, lui de son coté, c'est un peu relou tu vois.

L : Je trouve aussi, qu'il y a un moment donné, où il fallait qu'il arrive avec un peu de truc sulfureux, donc il avait besoin de parler de zib ou de zeb, mais personnellement nous on s'en bat les couilles, tu vois ce que je veux dire ? Enfin on se parle, y'a pas de soucis. On est pas dans les délires Nas-Jay-Z ou machin, comment ils disent là ?

Bref, j'en ai rien à foutre, il fait son truc point barre. Je sais qu'il sort son album bientôt, et je sais qu'il a dit des trucs qui lui sont sortis de sa bouche à parler plus vite que son cerveau, et ça servait plus de promotion aux gens de sa maison de disque ou quoi que ce soit.. Moi je pense que si lui il est vraiment honnête, il sait pourquoi il est pas dans le premier album, et pourquoi zib et pourquoi zeb, et voilà.

A : Ok, quels sont les projets de ceux qui vous entourent ? Kommando Toxik, Kazkami et compagnie ?

C : Y'en a déjà certains qui font des albums solos, Kazkami, Rety Bon Ap, Kommando Toxik. Maintenant pour Ghetto Superstars, on va essayer de faire un album en commun, voilà, c'est ça l'actualité.

A : On arrive plus ou moins à la fin , vous avez quelque chose à rajouter ?

Marie assise à coté, qui écoute l'interview : Ecoutez l'album !

L : Tu vois elle a parlé, j'ai même pas besoin de parler ! C'est exactement ce que je voulais dire, voilà. Donc essayer de comprendre le disque, c'est ce que je dis à chaque fois en interview, essayer de comprendre les paroles, d'aller au delà des trucs qui peuvent paraître chocs, et essayer d'écouter le disque. Y'a un moment donné on écrit, donc la moindre des choses c'est d'écouter ce qu'on dit. C'est comme quand tu m'as parlé du morceau, Dilated Peoples, ça c'est la musique, après au-delà de la musique, y'a ce qu'on dit dans le titre, et on en a pas parlé. C'est dommage qu'après le morceau passe pour un titre de Dilated Peoples, alors qu'il y'a un message qui est "regarde le monde, parle à des momes, à nos momes", c'est un truc pour nous qui est important, passer de Dilated Peoples à nos gosses, moi j'en ai rien foutre de Dilated Peoples. Même si j'peux apprécier leur 'sique ou quoi ou qu'est-ce, j'en ai rien à foutre. Mais au moins écouter les paroles, ou les choses qu'on peut dire dans l'album, ce serait déjà bien.

A : Mais une fois de plus, moi je te parlais uniquement de la partie musicale de ce morceau.

L : Mais c'est pas pour toi que je dis ça ! Le prends pas pour toi !

A : Moi, je distinguais bien la partie paroles et la partie musique, et la partie musique là elle est identique.

L : Exactement. C'est vrai que tout le monde dit "Dilated Peoples, Killah Priest", mais les gens oublient que Ludacris l'a dans son album. Dans le dernier album, c'est dedans. Donc on est plein ! (petit brouhaha général) ...et chacun a son interprétation du titre.

C : Euh, comment il s'appelle ? Ménélik avait pris le morceau, le même que Coolio là, tu te rappelles ? Ben nous on l'avait aussi. On l'avait fait avant, mais on l'avait pas sorti avant eux, et quand on a écouté, on a dit on le sort pas. Mais on avait le même son qu'eux, exactement le même.

A : J'voulais rajouter aussi, vous vous sentez proches de qui aujourd'hui dans le rap français ? Vous en pensez quoi du rap français ? Qu'est ce que vous écoutez en ce moment ?

L : Ben déjà je vais te dire franchement je suis pas français. (rires)

Nan mais le rap français, y'a des trucs bien, des trucs moins bien, on sait ce qui est bon et ce qui est pas bon. Après, y'a beaucoup de trucs qu'on kiffe, beaucoup de trucs qu'on gerbe. Voilà, point barre, on va pas commencer à énumérer tout le monde. Mais bon on sait, on a bossé avec certaines personnes, donc tu sais avec qui on a des affinités, ou quoi que ce soit.

1 | 2 | 3 |