Interview Ärsenik

Mercredi 17 Avril, fin d'après-midi dans les locaux d'Hostile. L'interview devait durer 20 minutes, elle durera finalement plus de trois-quarts d'heures. Calbo et Lino nous présentent ce nouvel album, et font un point sur l'évolution du rap français et l'avenir.

17/04/2002 | Propos recueillis par Nicobbl

Interview : ÄrsenikAbcdr : J'vous laisse vous présenter

Calbo : Ouuuais, Calbo, Arsenik

Lino : Lino, Arsenik, yes

A : Votre deuxième album "Quelque chose a survécu", comment vous le présenteriez ?

C : Toujours les même deux négros, avec de la réalité à servir. Nouvelle musique, un coté Soul, un coté Ruff Ryder, musique un peu électronique, Sulee B, et voilà. "Quelque chose a survécu", un style de rap, toujours véner', empoisonnant comme de l'Arsenik.

L : Effectivement ! [rires]

A : Musicalement, y'a pas mal de changements par rapport au premier album, avec toute une influence électro, un peu à l'ancienne, c'était pas du tout présent dans "Quelques gouttes suffisent", pourquoi un tel changement ?

L : Le son a beaucoup évolué, on fait de la musique, et le rap ça répond à certains codes. Nous, on aime la musique dans toutes ses formes, donc on a pas de complexes à faire de la musique qui est à la mode. Tu vois y'a des gens qui disent "Oui, mais c'est à la mode, t'as vu", nan nous on s'en fout si on l'aime on le fait. Le son comme tu dis électro tout ça, c'est aussi une continuité du rap, comme le sample et tout ça. Donc maintenant, on rentre là-dessus aussi , on trouve que ça déchire donc on est dedans aussi. On fera pas tout un album comme ça, mais quelques morceaux , yes, pas de problème.

A : Comme tu l'as dit, c'est très à la mode, quand tu écoutes ce qui sort en rap français en ce moment, 3ème oeil, des morceaux de Nakk, James Delleck, ça sonne vachement électro

L : Ouais, t'as raison, mais je dirais aussi que quand Mobb Deep est arrivé à une époque, tout le monde a commencé à sampler des pianos, ou des ambiances sombres, c'était la même. Quand Xzibit est arrivé avec Paparazzi, tout le monde s'est mis à chercher du Mozart, du Beethoven, ou du...Gershwin c'est un ancien lui ou quoi ? (rires) J'dis une connerie là ! Voilà quoi

A : 'Pousse les watts' reprend 'More bounce to the ounce' de Zapp & Roger, c'est une espèce de clin d'oeil aux années passées, c'est un truc dont vous vous sentez proches ?

C : C'est la musique qu'on aime, comme t'as dit, on écoutait du funk, et on a voulu mettre un truc différent. A partir du moment ou on fait un album, on se dit qu'il faut des ambiances différentes. Là, ce morceau un peu plus funk, c'est pour changer de tous les morceaux noirs et sombres qu'on avait fait... On veut toujours mettre un petit coté funk dans l'album, c'est donc pour ça qu'on l'a mis.

A : C'est tout un symbole ce morceau

C : Ben ouais, c'est ça le truc, on a kiffé, t'as kiffé, tu ressens le truc comme on l'a ressenti, quand le gars a fait ça

A : Toujours dans le coté musical, le sample de 'Regarde le Monde'

L : Oui, Dilated Peoples et compagnie.

A : Voilà, Killah Priest, Dilated Peoples avec 'Worst comes to worst', vous avez repris ce sample, déjà utilisé il y a peu, et qui avait porté à la polémique, pourquoi l'utilisez à votre tour ?

L : Parce qu'il est bon, et parce que le son a toujours raison, et parce qu'on en a rien à foutre. Nous, on l'a kiffé, on l'a pris. Après, c'est vrai que ça peut être casse-couilles quand tu vois un man qui a eu le même sample, mais comme on fait de la musique samplée, on peut souvent tomber sur les même instrus

A : Vous auriez pu retoucher le sample

L : Nan, on le kiffait tellement, qu'on s'est dit "nique sa race, on le garde tel quel", tu vois. Pour ce qui est de ce morceau, l'auteur c'est William Bell, c'est pas Dilated Peoples, c'est pas Killah Priest, à la rigueur je les emmerde.

A : Oui, je sais, mais ce sample a été utilisé plusieurs fois en moins de trois ans, ça s'enchaîne beaucoup là

L : Ouais, mais pour pas mentir, c'est vrai que si on avait fait le morceau, et qu'on avait pris connaissance du morceau, au moment où on avait fait le titre, ouais je t'avouerai qu'on l'aurait peut-être pas pris mais tu vois, le morceau était déjà bien tel quel, et on l'avait déjà pris sans avoir connaissance du truc, tu vois ce que je veux dire. Donc, maintenant, on a enchaîné.

Mais est-ce que tu l'as aimé le morceau tel quel ?

A : Mouais, je l'ai aimé, mais j'avais encore dans la tête les deux versions que j'avais entendu avant, donc forcément ça m'a moins touché

L : Le problème, c'est qu'il faut pas prendre un morceau parce que t'as déjà écouté l'instru avant, il faut prendre le titre, et ce qu'on raconte dedans, parce que c'est du rap français. Dilated Peoples, je sais pas si tu comprends l'anglais, peut-être que oui, mais peu importe, ils ont un discours, nous on a le notre, notre version avec nos choses à dire dans ce titre, nous en tant que mecs qui avons fait le morceau, on veut que toi en tant que public, tu écoutes nos paroles. Si tu me dis, "oui ce sample là je l'ai déjà écouté" moi là quelque part ça peut me frustrer, parce que mes paroles t'en as rien à foutre

A : Nan, mais là j'te parlais uniquement de la partie musicale du morceau

L : Nan, c'est pas un reproche que je te fais à toi

C : Oh attention ! (éclatant de rire)

L : Nan, là il dégénère ! Nan, c'est pas un reproche que je te fais à toi, c'est qu'en général t'entends "oui j'ai déjà entendu le sample", c'est le sample utilisé par Dilated Peoples, mais je les emmerde moi Dilated Peoples. Moi, j'ai dit quelque chose dans le titre, donc prends le titre comme tel. Quand je te dis ça, je te le dis pas à toi, je le dis aux gens qui pourraient avoir la pensée que tu viens d'avoir, tu vois ce que je veux dire ? C'est pour ça que je te dis ça à l'instant. Dans l'album, y'a un titre qui s'appelle 'J't'emmerde', donc maintenant on me dit Dilated Peoples, je l'emmerde, je fais le titre parce que je le kiffe, point barre.

A : Plus largement, musicalement vous êtes influencés par qui et par quoi ?

C : Influencés par Youssou N'Dour, plus largement; tu me crois ? [rires]

A : Du tout. [rires]

C : Nan, influencés, je pense pas qu'on soit influencés par quelqu'un

A : Ou inspirés si tu veux

C : Nan, même pas, nous quand on fait l'album on marche tout par le kiff, cet album, en comparaison avec le premier on voulait apporter un changement, qu'il soit un peu plus soul. Djimi nous a ramené des trucs, on lui a dit "fais des morceaux Soul", lui il a cherché des morceaux Soul. Si on kiffe, on dit il est bon, viens j'prends, il m'inspire, amène. S'il est pourri, on lui dit laisse tomber, c'est ça le truc. Y'a pas une influence style fais un morceau comme un tel, à part un morceau peut-être, j'aime bien ce sample, travaille dessus, et puis Sulee quand il a ramené ses sons, on sait que c'est des sons lourds. On sait que Sulee tu lui demandes un son, il te ramène un son lourd, c'est influencé peut-être Ruff Ryder, tu sais les sons cainris, mais s'il est bon, il est bon. C'est les morceaux de leur époque, 2002, les morceaux ils sont comme ça, on a pris les morceaux qu'on kiffait comme ça.

1 | 2 | 3 |