Interview Dälek

Co-producteur au sein du trio le plus extrême qui soit en rap, Dälek nous éclaire un peu sur la noirceur de ses sons, entre influences métal violentes, sons métalliques stridents et Hip-Hop bien entendu, synonyme pour lui d'expérimentation...

21/06/2005 | Propos recueillis par Shadok avec Nicobbl

Interview : Dälek

Abcdr : Peux-tu te présenter, et nous en dire un peu plus sur le groupe...

Dälek : Dälek est composé de trois personnes. Moi-même, Dälek : MC/co-producteur, Oktopus : co-producteur et Still : DJ/co-producteur. Le groupe a été créé en 1997 avec un DJ différent. Still est arrivé dans le groupe en 2000. Le groupe existe donc depuis neuf ans.

A : Quel a été le premier son qui t'a marqué ?

D : Il y en a trop pour n'en choisir qu'un, mais l'album entier "Criminal Minded" de Boogy Down Production m'a marqué, tout comme "It takes a nation of millions to hold us back" de Public Enemy et "Loveless" de My Bloody Valentine.

A : Comment as-tu commencé à faire des beats ?

D : J'ai débuté comme DJ à l'âge de quatorze ans avant de devenir MC à quinze. J'ai commencé à faire des beats sur un Sp-12 quand j'avais à peine dix-huit ans. J'en ai vingt-neuf aujourd'hui, alors fais le calcul.

A : Quelles machines utilisais-tu à tes débuts ? Et maintenant ?

D : J'ai commencé à m'exercer sur des Technics 1200 puis je suis passé au EMU Sp-12, que j'ai complété par un Akai S900... J'avais à peu près vingt ans quand j'ai eu une MPC-3000. J'utilise toujours ces machines aujourd'hui, avec un Apple Powerbook plus Ableton Live et ProTools pour les logiciels.

A : Préfères-tu sampler ou composer ?

D : J'adore sampler mais uniquement ce que nous avons composé... alors je vais dire que je préfère composer. Enfin...on utilise des samples, des boucles et des morceaux issus d'autres disques pour composer de nouveaux morceaux. Je dirais donc un peu des deux.

A : Quelle est ta méthode de travail, par quoi commences-tu : beat, basse, sample ?

D : Il n'y a pas vraiment de méthodes ni de règles. On travaille au feeling. Quelque fois les textes inspirent un morceau, à d'autres moments un beat inspirera une mélodie, ou bien les mélodies inspirent des lignes de basse. Ca varie toujours.

A : Deux membres du groupe se partagent la production musicale, Oktopus et toi, comment vous répartissez-vous cette tâche ?

D : Pour l'essentiel, nous balançons chacun des idées et des titres, coupant et ajoutant des éléments jusqu'à ce qu'on soit chacun en phase avec le morceau. C'est notre process de 'contrôle qualité'.

A : Quel est pour toi le lien entre la production et le deejaying ? et l'emceing ? Considères-tu que c'est un avantage d'avoir une approche du rap par deux biais différents ?

D : Je considère le Deejaying comme le coeur de la musique Hiphop. Le Hiphop va chercher son inspiration au plus profond des bacs à disques et a une oreille ouverte sur la musique. Cette ouverture d'esprit permet de créer des morceaux de folie. Le MCing est né quand un mec toastait pour un DJ, il est devenu une forme de poésie urbaine, et quand il est associé à des productions et des cuts de oufs, on peut avoir une musique extrêmement novatrice. Bien entendu, il est toujours intéressant de pouvoir envisager le rap de deux façons différentes, cela permet une plus grande compréhension de cette expression artistique que peut représenter le Hip-Hop.

A : Prêtes-tu attention des textes des MCs pour qui tu peux produire ?

D : Etant moi-même un MC, bien sûr que j'y prête attention. Oktopus te dirait qu'il n'écoute jamais ce que dit le MC, y compris mes propres textes (rires). Mais j'estime qu'en touchant à la fois à l'écriture et à la musique, on fait forcément de meilleurs morceaux. Parfois la musique exprime des choses qu'on ne pourrait jamais exprimer avec des mots. Il est bon de savoir quand je devrais me la fermer.

A : C'est important pour toi d'appartenir à un groupe ?

D : Ce groupe fonctionne bien, et c'est déjà une chose rare. Oui, c'est important pour moi de faire partie d'un groupe. Ce sont mes frères. Je tuerais pour ces enfoirés. J'adore enregistrer avec eux, et on prend un plaisir fou à être sur scène ensemble. Ce groupe EST Dälek.

A : Quelle est ta définition de l'expérimentation ?

D : Le Hip-Hop.

1 | 2 |