Interview Hocus Pocus

Jeudi 29 Novembre 2001, 17h30. Rendez-vous était pris avec le groupe nantais Hocus Pocus qui se produisait ce soir au Mcm Café. Une première scène de choc pour la bande à 20syl. Résumé de l'interview, on ne peut plus freestyle.

29/11/2001 | Propos recueillis par Nicobbl avec Chat Fantôme

Interview : Hocus PocusA : Comment vous présentez votre style de musique ? C'est du Hip-Hop instrumental-acoustique, je vous laisse définir ça..

Ydr : On fait un Hip-Hop soft, acoustique à base de Soul, Funk, des petits accents Jazzy. Avec un MC, des textes en français où on comprend tout.

20syl : Positif.

A : Chacun des musiciens vient de quel horizon ? Je présume que le batteur devait pas écouter du Hip-Hop quand il était petit, ça a du venir petit à petit le truc.

Antoine : Le Hip-Hop j'ai découvert ça il y a maintenant 1 an, maintenant que je suis dans le groupe. Mes origines, enfin origines entre guillemets, c'était plutôt Hard rock tout ça, le truc de batteur…pas bourrin mais bon, pis là le Hip-Hop je commence à m'y faire, j'aime bien c'est un style à part. A toi Yannick…

Yannick : Moi j'avais plus kiffé sur la musique latine auparavant, Reggae, Ragga, pis en partie aussi le Rock. C'est un peu comme Antoine, c'est récent pour moi le Hip-Hop.

DJ Greem : Ben moi c'est plus Carlos, Chantal Goya…(rires) Mais les autres m'ont obligés à écouter du Hip-Hop, mais en secret j'écoute toujours, même Ariane des fois..

Ydr : Moi j'écoute du Hip-Hop depuis pas mal de temps maintenant. J'écoute pas que ça, mais j'ai commencé à écouter les premiers trucs des Beastie Boys, des trucs comme ça.

A : C'est un style musical peu développé en France, y'a finalement peu de groupes qui jouent du Hip-Hop comme le votre, le seul groupe que je peux rapprocher de vous, c'est Phonic S.A. L'influence majeure c'est The Roots ? Quand on écoute c'est vraiment l'idée qu'on a.

20syl : C'est clair de toute façon ce sont les seuls qui ont vraiment fait ça The Roots. C'est le seul groupe qui a percé dans le Hip-Hop instrumental. Après y'a eu plein d'autres trucs. Sur scène Common a des instruments et ça déchire tout. Mais c'est vrai que The Roots c'est eux qui ont amené le style en premier. Après nous c'est clair que ça sonne un peu dans cette vibe là parce qu'on a en gros les mêmes instruments qu'eux. En gros rhodes, basse, batterie, clavier, des instruments Vintage entre guillemets, des sons des années 70 un peu. Après ce qui va faire la différence pour nous, c'est que moi je rappe en français et que les mélodies et les beats vont être différents. C'est vrai que c'est un rapprochement assez immédiat. On l'accepte complètement et on prend plus ça comme un compliment qu'aut'chose.

A : L'accueil du public par rapport à votre orientation musicale ?

20syl : Plutôt terrible. On veut rester authentiques, que ça sonne vraiment Hip-Hop et que ça parte pas dans des freestyles d'instruments etc…On veut que ça reste carré, structuré. Les gens qui kiffent le Hip-Hop à la base kiffent, pour les gens que j'ai vu, ce qu'on fait. Et les gens extérieurs qui adorent pas forcément le Hip-Hop vont aussi une approche un peu plus facile du truc parce qu'il y'a des instruments, et d'habitude les gens qu'écoutent du Rock ou d'autres musiques vont te dire: "Nan le Hip-Hop c'est de la merde parce que les mecs ils chantent sur des disques, c'est limite du play-back." Nous on apporte ça, et tu vois y'a des trucs à faire.

Ydr : Ce qu'on entend souvent, c'est que ce qu'on fait, en fait pour les gens qui sont pas spécialistes du Hip-Hop et en écoutent un peu comme ça, souvent ce qu'on nous dit c'est que ça donne une autre idée du rap. Ca le rend plus positif, peut-être plus abordable, la présence de musiciens sur scène ça donne un coté chaleureux qui rebute peut-être moins les gens.

A : C'est vrai qu'on est très loin de l'image de rap français habituel… racailleux. 20syl, je sais que t'es producteur, DJ, MC tu fais aussi du Skate, du BMX, qu'est-ce que tu fais d'autres ?

20syl: Nan t'as résumé la situation en gros. J'essaie de toucher à tout, parce que je kiffe plein de trucs. Après, c’est clair à un moment donné faut faire un choix. Donc là en l'occurrence, dernièrement, j'ai choisi plus la prod' et le Mcing dans Hocus Pocus. Je continue à scratcher comme un malade mais c'est plus pour délirer. Je vais lâcher un peu le coté battle, je vais laisser ça aux gars de Coups 2 Cross qui ont un potentiel suffisant, à trois, donc ça va.

A : Tu viens de sortir un maxi solo, plus un album avec Coups 2 Cross, et Hocus Pocus y'a quelque chose de prévu à court et moyen terme ?

20syl: Pour l'instant on veut faire surtout de la scène, pour rencontrer le public, faire découvrir aux gens ce qu'on fait. Ce qu'on a prévu pour les 1 an et demi 2 ans à venir c'est de la scène. Plus tard, direct enchaîner sur un album. On a les compos, on a tout ce qu'il faut. Je pense qu'il n'y aura pas trop de soucis à ce niveau là. Mais on a envie que ça mûrisse aussi parce que le truc a seulement 1 an et on a plein d'idées qui arrivent un peu en vrac, on a envie d'avoir d'autres sons, les vrais sons, on a pas envie de faire des trucs synthétiques. On a envie que ça sonne pur, et pour l'instant on a pas les moyens donc il faut qu'on tourne et que ça se mette bien en place. Les concerts pour l'instant, et plus tard un album.

A : Vous avez pas envie de vous démarquer de The Roots, pour avoir vraiment un son à vous et qu'on vous dise pas ça ressemble à The Roots ?

DJ Greem : Je trouve qu'on s'en démarque parce que les gens, vu que c'est pas assez développé ce genre de groupe, ils vont se limiter sur The Roots, sur ce qu'ils connaissent. Moi je trouve qu'on va finir par s'en démarquer. Moi personnellement, actuellement, je compare pas tout le temps à The Roots. C'est quand même un autre feeling. …C'est la première comparaison mais les gens veulent toujours comparer.

A : Rien que le son du clavier…...

20syl : C'est le fait que ce soit les même instruments pour l'instant. Après, nous on a envie de rajouter plein d'autres instruments mais le fait qu'on est cette formation là pour l'instant, c'est évident que ça sonne The Roots parce que c'est les même sons.

A : Après on a fait pire comme comparaison, hein..

20syl : Ouais c'est clair, pour nous c'est chanmé. Mais après on veut mettre en avant le coté turntablism, parce qu'on bosse avec des bons DJ. The Roots a plus le coté beatbox. Après on utilise d'autres sons que là on a pas le temps d'utiliser parce que le show c'est une demi-heure. Des sons qu'utilise pas forcément The Roots, genre des sons d'Orgamon, des sons de Clavinette, eux c'est surtout roots sur scène. Et après leurs albums y'a pas mal de samples, c’est différent de ce qu'ils font sur scène, en même temps.

A : Et vous avez envie d'utiliser le sample dans vos morceaux ?

20syl : Moi qui produit, je pourrais pas faire un album sans un son avec un beat patate, un truc qu'à pas la même vibe. Nous c'est posé, le son il rebondit plus, c'est pas dans le même créneau que du Hip-Hop patate New-Yorkais des trucs comme ça.

A : On compare souvent ton style de production que ce soit sur Original Bombattack ou sur La rage de dire avec DJ Premier, Pete Rock.. t'en penses quoi ?

20syl : C'est un peu comme The Roots, je prends ça comme un compliment. Pis je continue.. C'est ce que je disais à quelqu'un qui me posait la question tout à l'heure, en fait j'ai pas cherché à faire du Primo ou du Pete Rock, j'ai travaillé des sons qui me plaisaient, des sons Soul, des sons Jazz et le fait que je les découpe et que je les triture dans tous les sens, et la façon dont je les agence dans une mesure, c'est vrai que ça sonne Premier. Mais bon je sample pas des samples de Premier. Y' aussi le fait que quand j'ai plein d'instrus qui ont rien à voir avec du Primo, et quand je fais écouter mes sons aux gens qui choisissent, ils choisissent souvent les sons qui ressemblent le plus au Primo. La tendance du rap français en ce moment, les mecs ils se disent ça sonne Primo donc ça va marcher ou on va faire un texte à la ''tel Mc'' sur une instru à la tel producteur. Donc c'est aussi la démarche des Mcs, mais moi je suis content de faire des sons comme ça, c'est mon kif donc voilà.

A : Tu nous as parlé un peu de rap français, tu peux nous donner ta vision du Hip-Hop français en ce moment ? Ce que t'écoutes, ce que t'aimes bien et ce que t'aimes moins…

20syl : J'aime bien Triptik, y'a des trucs de La Caution que j'ai entendu qui sont forts aussi, Akhenaton qui sort son album ça reste tout le temps une référence. Voilà des mecs comme ça, pas dans les clichés racailleux, tout ce qui a une vibe assez positive j'accroche. Après y'a tous les mecs genre X-Men, même Lunatic je kiffe, mais je kiffe leurs flows, je kiffe parce que t'écoutes un morceau y'a un putain d'impact, Booba dès qu'il pose sa voix t'es accroché. Après je suis pas tout le temps d'accord avec ce qu'il raconte, je trouve y'a des trucs c'est limite abusé et tout… Je kiffe quand même la vibe du truc en général. Après ce qui est dit.... Le problème du rap français c'est que nous on comprend, tandis que les trucs en cainri on comprend pas tout donc on peut kiffer plus facilement. Là on s'arrête aussi à ce que disent les gars..

A : T'as bossé avec Diam's, Fabe, Ol' Kainry, y'a des gens avec qui tu voudrais bosser ? Dans la scène française, et rêvons un peu dans la scène Américaine ?

20syl : Dans la scène Américaine ce serait long de te citer la liste de tout ceux avec qui j'aurais envie de bosser. En ce moment, je kiffe beaucoup les gars de la Bay Area genre les mecs comme Rasco, Dilated (Peoples) et tout ça. A New-York, y'a tout le temps les Guru, les Jeru etc.. Mais y'a plein de mecs pas connus, enfin moins connus, même des rappeurs anglais dont j'ai pas le nom en tête qui déchirent bien. Et pis en rap français des mecs comme Triptik, j'ai rappé un morceau avec eux, c'est cool parce que j'kiffe bien ce qu'ils font. Sinon.. Nakk avec qui je vais bosser, je kiffe bien ses textes, bien marrant, bien positif, il arrive tout le temps à avoir des trucs bien réfléchis. Voilà des gens comme ça..

A : Qu'est ce que t'utilises pour tes samples ?

20syl : Je me suis jamais arrêté, y'en a beaucoup qui me disent "oh ton truc ça sonne Primo tu dois sampler de la Soul ou du Funk". Mais en fait dès qu'un son m'accroche l'oreille, je le sample. Je peux aussi bien sampler du Serge Lama, des conneries de chanson française ça va pas me déranger. A partir du moment où y'a un grain de son. Après ça s'arrête aussi aux années, c'est à dire à partir des années 80 les gens sont plus partis dans des vibes sons électroniques. Donc c'est vrai que tout ce qui est avant 80 c'est plus facile de trouver des orchestrations intéressantes à sampler. Et même dans le Jazz bien avant y'a plein de trucs intéressants. J'aime beaucoup ce qui est acoustique et ce qui sonne jazzy avec de la chaleur et tout. Donc j'ai pour l'instant du mal à trouver des sons qui accrochent dans tout ce qui est années 80.

A : T'utilises quoi comme machines ?

20Syl: Un S3000XL et un séquenceur, un PC.

A : Cool, quelque chose à ajouter ?

20syl : Euh...… On cherche du concert…

Yannick : Faut à tout prix qu'on arrive à repasser ici ! [rires]

Merci à Hocus Pocus pour leur disponibilité. Yannick en rêvait, le MCM Café l'a fait. Hocus Pocus repasse au MCM Café le 13 Décembre. Séance de rattrapage indispensable.