Interview The Alchemist

Deux jours après la sortie de "Chemical Warfare", nous avons pu passer un moment avec le très convoité et bien occupé The Alchemist. La suite de "1st Infantry" à peine dévoilée, our boy Al’ multiplie les projets - Gangrene avec Oh No, The Stepbrothers avec Evidence, la tournée d'Eminem – tout en allumant Noreaga et Scram Jones sur Twitter. Privilège certain, nous avons fait un pari avec lui : si nous lui posons des questions originales, il nous offre un hi-hat. Pari tenu.

06/09/2009 | Propos recueillis par The Unseen Hand avec Nicobbl et JB (Traduction) | English version

Interview : The AlchemistAbcdr du Son : Jay-Z vient de sortir 'D.O.A', j’ai entendu qu’à la base ces initiales signifiaient "Death of Alchemist Beat CDs", c’est vrai ça ?

Alchemist : [super enthousiaste] Putain, ouais, à la base c’était ça mais au dernier moment il a décidé de changer ce nom là. Mais ça reste cool. Hov’ et moi on est dans une espèce de compétition. On veut chacun prendre le dessus sur l’autre.

A : Comment est-ce que tu vas répondre ?

Al : Je vais mettre de l’auto-tune dans mes beats. J’ai aujourd’hui un programme d’auto-tune qui transforme des beats merdiques en grosses tueries. Avec ces nouveaux beats auto-tune vous allez voir un peu. Arrête-tout mec, tu ne peux rien contre moi !

A : J’ai aussi lu que tu avais filé ton programme à The Inkredibles et qu’ils l’utilisent pour améliorer leurs beats. Tu confirmes ?

Al : The Inkredibles?

A : Ouais, ils sont en beef avec Justice League…

Al : Ah ouais? Ben putain, c’est super excitant ces embrouilles entre producteurs !

A : Apparemment les mecs de The Inkredibles [NDLR : Duo de producteur composé de Lee Majors et Moe] ont volé des extraits d’une session d’enregistrement de Justice League [NDLR : Collectif de producteurs californien] et ils utilisent ces extraits dans leurs beats.

Al : Ouais, j’ai entendu qu’un des gars en a frappé un autre à la tête avec un synthé Motif et un autre mec a choppé une SP 1200 pour lui écraser le pouce. Une vraie embrouille entre producteurs ! Ils se balançaient des disques à la gueule !

A : Il parait que tu vas voir Rob The Viking ? [NDLR : Rob Viking a notamment produit pas mal de morceaux pour Swollen Members et Buc Fifty]

Al : Rob The Viking? Non, il est trop fort pour moi mec ! Je flipperais d’être face à lui, je perdrais à coup sûr.

A : Qui peut rivaliser avec toi aujourd’hui ?


Al : Je ne sais pas, c’est une bonne question. Je cherche encore mais ce mec là a intérêt à être putain de super frais, vu que je le suis moi. J’ai des gros pas de danse de tueur et je joue du piano.

A : Tu joues du piano et tu danses en même temps ?

Al : Bien sûr ! J’ai toute une panoplie de pas de danses mortels ; des pas que j’utilise quand je suis sur scène. Comment tu crois que je serre toute ces meufs ? Tu pensais que c’était grâce à mes beats ?

A : Ah non, je pensais que c’était grâce à Maxwell tout ça !


Al : Maxwell c’est une partie de l’explication mais la vérité c’est que tout ça vient de mon jeu de jambes. Ouais, j’ai un sacré jeu de jambes.

A : Maxwell est sur ton album, parlons-en justement. Est-ce que tu considères "Chemical Warfare" comme ton album le plus abouti et révélateur de la direction que tu veux donner à ta musique ?

Al : Non, c’est juste mon inspiration du moment. Je ne peux pas te dire ce que je vais faire après, d’ailleurs je ne sais même pas à quoi va ressembler la suite. J’ai le sentiment d’être en avance sur mon temps pour ce qui est lié à la musique mais qui peut dire ce qui arriver ? Faut suivre ça de près !

A : Tu as déjà fait d’autres interviews à propos de "Chemical Warfare" ? Tu as pensé au fait que les gens qui te posent des questions ont téléchargé l’album vu qu’il n’est pas encore sorti ?Chemical Warfare


Al : En fait je n’y avais même pas pensé. Après, j’imagine que tu as raison vu que je ne vois pas comment ils pourraient faire autrement. Mais tu sais quoi ? Je m’en fous vu que ceux qui aiment la musique, s’ils téléchargent un album et qu’ils l’aiment vraiment, ils vont aller l’acheter. J’ai fait ça par le passé. Je sais que parmi tous ceux qui l’ont téléchargé très peu ne vont pas l’aimer cet album. En plus, tu ne peux rien faire contre la technologie !

A : Tu télécharges toujours des albums et les achètes s’ils te plaisent ?


Al : De temps en temps oui.

A : Quels sont les derniers albums que tu as achetés ?

Al : Celui de Maxwell, celui de Cage. Oui, j’achète toujours des albums, j’apporte mon soutien aux artistes que j’apprécie vraiment.

A : Tu penses que les journalistes peuvent vraiment avoir du recul sur ta musique quand les interviews sont calées deux jours après la sortie de ton album ?

Al : Hum… [pensif] Il y a toujours moyen de faire une bonne interview, même deux jours après la sortie de l’album. Après, je ne sais pas si elle sera aussi enrichissante qu’une autre effectuée un mois plus tard. Ce serait un peu différent ; ils pourraient aimer des morceaux qu’ils n’aimaient pas au départ et inversement. Je pense que vu la façon dont l’album a été conçu, ça ne va pas te prendre des mois pour te plonger dedans. Tu rentres dedans assez vite, il y a pas mal de morceaux courts, beaucoup de couleurs et de sons différents. Et certains trucs mortels que tu ne captes pas d’emblée, il se peut que tu t’en rendes compte plus tard. C’est un disque qui va se vendre jusqu’à la nuit des temps. Je suis bien établi maintenant, je ne suis pas un de ces mecs qui cartonnent pendant une semaine et disparaissent ensuite. Je n'ai rien à foutre des ventes de la première semaine. Chaque semaine est ma première semaine.

1 | 2 | 3 | 4 |