La Cliqua - Conçu pour durer

Chronique par Nicobbl - Publiée le 03/04/2002

1994. Daddy Lord C sort avec "Freaky Flow" un maxi doublement historique. Historique eu égard au caractère indémodable de ce cinq titres, mais aussi au fait qu’il s’agissait de la première sortie de la structure Arsenal Records, alors fraîchement montée par Chimiste et J.R Ewing. Mais le premier (très) grand succès du premier label indépendant de rap français vient quelques mois plus tard, avec cet opus intitulé "Conçu pour durer".

Le rap français, alors en pleine émulation créatrice, révèle plusieurs jeunes collectifs talentueux. Time Bomb et La Cliqua en tête. Né dans le 18ème arrondissement de Paris, autour de la Fourche, La Cliqua revendique un caractère authentique, sorti de la rue, tout un état d'esprit résumé dans cette rime de Doc Odnok "Purs dans l'esprit, purs comme le rubis, cinq facettes du Hip-Hop fleurent dans le feu de l'ouie.' Alors composé de cinq rappeurs (Rocca, Daddy Lord C, Egosyst, Doc Odnok et Raphaël, alors très en retrait), deux concepteurs musicaux (Chimiste et Lumumba), et un DJ (Jelahee), La Cliqua impose son style à la fois brut et technique.

Chimiste et Lumumba (du Coup d’état phonique), en charge de la production, multiplient au sein de cet opus les références au rap New-Yorkais, s’en inspirant habilement sans jamais le plagier. On retrouve ainsi certaines sonorités communes, cet art d’enrichir les productions de sonorités diverses, et des rimes scratchées de Method Man (‘Intro’) ou Jeru the Damaja (‘Comme une sarbacane’).

Si "Conçu pour durer" révèle avant tout le talent d’un collectif, difficile de ne pas détacher du lot les morceaux solos du boxeur Daddy Lord C(larck) ('Toujours plus haut'), mais surtout Rocca et le mythique 'Comme une sarbacane'. "Pas de tapis rouges, d’autographes, je ne suis pas une star mais un jeune de la rue qui taffe" la rime est si représentative de l’esprit de ce MC (et d’un certain rap, prônant l’authenticité) qu’elle sera plus tard reprise. Techniquement impressionnant, ce Colombien d’origine expose avec une verve unique la réalité de la rue et ses tentations, jouant de comparaisons et fines formules "L’espoir est le vouloir de tous les jours, éclairant son brouillard j’ai trouvé la porte de secours." On retrouve ces thèmes tout au long de cet opus, mais plus particulièrement sur 'Tué dans la rue', portrait explicite de la réalité urbaine, de ses lois et dérives violentes. Chacun des rappeurs du groupe y impose son style, apposant sa touche personnelle dans cet ensemble d’une efficacité incontestable. Quand à 'Dans ma tête', il met en avant le Coup d’Etat Phonique, et le duo Egosyst-Doc Odnok (connu plus tard sous le nom de Kohndo).

Le septième et dernier titre 'Conçu pour durer' vient conclure cet EP avec brio. Raphaël, alors un rien emprunté, et Lion S (des 3 Coups), viennent épauler le reste du collectif pour un morceau magistral, véritable hymne de La Cliqua. "La Cliqua, la Squadra, le Coup d’Etat Phonique étale son Arsenal, régale le B-Boy en manque de son hexagonal." On regrettera juste aujourd’hui que cette unité, proclamée haut et fort par le groupe, ait disparu au fur et à mesure des années.

"Conçu pour durer" ne constitue pas seulement un excellent sept titres, il représente une pièce majeure et un témoin dans l’histoire du rap français, un grand classique absolument intemporel et indispensable.

 

;