Chronique

Vîrus
31 décembre

Vîrus - 31 décembre

"Quand j'ai compris qu'ils comprendraient rien, j'ai fait du son
Mais que Dupont n'insiste pas pour venir m'épeler son nom
Mes plaies sont nombreuses et profondes
J'vis au milieu de soixante millions de Joconde…

Passionné de musique, forcément orphelin d'autre chose
Développe ce côté félin en griffant des portes closes
Conditionné, j'pète une clope toutes les sept minutes
On fait l'un et l'autre en même temps, on aime et on simule…
Couper nos langues, c'est nous retirer nos flingues
Le travail, c'est s'absenter d'une usine comme Renault Flins
Enfin, à pas être comme toi, dis-moi ce que j'enfreins
Comme loi ? J'ai pas une voix à faire des disques de frein…
Ça couine… Peut-être la reine sapée en cuir
Si j'peux rester cette nuit, elle peut m'annoncer qu'elle est gouine.
J'écris parce que mes graffs dégoulinent
On fera avec ou sanguinaire, fais gaffe, t'as une tâche de coulis…
Et on m'a dit que j'saignerai longtemps comme un grain de mocheté
Perdre un parent, c'est devenir unijambiste, c'est pas marcher à cloche-pied
Ni s'asseoir par fainéantise, c'est presque un acte terroriste…
V'là le comportement que j'ai adopté
Quand t'es ado, t'es à doter de moyens surtout quand t'as un niveau certain
Pour pas dire un certain niveau, que t'entends les doyens radoter
J'resterai dur à dompter.
Si t'attrapes ni go, ni boulot, t'avales l'eau
Rassuré de voir l'autre avec un narvalo au sac à dos
Tu m'as repéré tout près d'un cimetière de matelots
Pensant me repêcher avec toutes tes phrases bateaux
Toutes faites, du genre : 'T'inquiètes, ça va passer
T'prends pas la tête, viens avec nous faire des saltos…'
Tes blagues sont pas marrantes, j'préfère encore faires des abdos
J'suis peut-être la seule bête qui s'ferait buter par cette vieille peau de Bardot…
Si y'a un mur, c'est pour que j'm'adosse
J'ai même ce truc crado qui pourrait plaire aux hardos
C'est pas à l'antenne que j'vais vous parler de mes radios
Il veut en savoir trop, j'vais pas l'aimer, lui dire Adios…

Quand j'ai compris qu'ils comprendraient rien, j'ai fait du son
Mais que Dupont n'insiste pas pour venir m'épeler son nom
Mes plaies sont nombreuses et profondes
J'vis au milieu de soixante millions de Joconde...

Quand j'ai compris qu'ils comprendraient rien, j'ai fait du son
Mais que Dupont n'insiste pas pour venir m'épeler son nom
Mes plaies sont nombreuses et profondes
J'vis au milieu de soixante millions de Joconde.

J'supporte pas qu'on me regarde de haut, qu'on m'appelle bézo
J'vois pas une tête mais une belle balle de base-ball
Ça m'intéresse pas d'entrer dans leur baisodrome
Se faire sodo ? Un fantasme seulement pour des lesbos
Ah, ils ont vu arriver le Hezbollah
Tu fais une heure de chtar, pour eux, tu restes un ex-taulard
Leur pilule n'a même pas d'effet placebo
Moi, c'est en fonction des miroirs que j'me trouve pas assez beau.
Super, ce système qui pousse à der-frau pour atteindre l'autre quai
Se défroquer, on n'a pas ce défaut
Et dès que j'frôle la vie, j'retourne en geôle
Enjolive la déco en écoutant du Death Row…
Pour décrocher, suffit d'pas téléphoner
Plus j'comprends, plus j'ai envie d'aller vivre dans la forêt
Avec juste un Beats by Dre, un réchaud
Branché au pied d'un ciboulot qui plaint mon cerveau,
Lui dit : ton proprio serait pas un peu maso ?
Moi c'est pour chier sur les gens que j'ai toujours rêvé d'être un oiseau !
Tes CD's suspendus aux arbres, pour me repousser, c'est réussi
J'refuse tous les duos zarbis
C'est dû aux arts nés dans la street
Cordon coupé par une femme un peu folle mais instruite
Les autres, inscrits en école, tout ça pour jouer du pipeau
Si y'avait Nique la police, j'aurais choisi cette typo !
Et tous ces faux-culs attirent zooms, auto-focus
J'comprends qu'on tourne moins qu'Hocus Pocus
Souvent recalés, non pas que ce soit injuste
Seulement, dans l'utérus, déjà le sentiment de taper l'incruste…
"

De deux.


Anthokadi, 28/08/2011

TRACKLIST

01. Faites entrer l'accusé (Vîrus / Banane)
02. Sale défaite (Vîrus / Banane)
03. Zavatta rigole plus (Vîrus / Banane)
04. L'incruste (Vîrus / Banane)

CHRONIQUES LIEES

INTERVIEWS LIEES