Chronique

Casey
Hostile au stylo

Casey - Hostile au stylo
  • Anfalsh/Doeen Damage
  • Sortie : 11 Juillet 2006

Rétrospective /// De 1995 à 2006.

Soit en gros une dizaine d’années, qui ont permis à la rappeuse de Blanc-Mesnil d’imposer sa griffe et de marquer le rap français de ses couplets débordant d’allitérations et d’assonances.

"Une voix qui se-cau franco, hors des consensus, qui souvent élabore ses textes dans des abribus." ('3.30 pour un freestyle', sur la compilation "L432")

Dix ans à rapper dans l’indifférence du grand public. Un chemin rapologique underground classique, malgré quelques apparitions sur des projets de plus grande envergure ("Première Classe", l’album de La Clinique, celui de La Rumeur, les B.O. de "Samouraï" et de "Trafic d’influence"), avec son lot de mix-tapes, de maxis, de featurings et d’inédits dormants dans des tiroirs.

"J’ai cette rime urbaine qui rumine au bout de ma mine, ordonne à mes hormones, laisse dans mes organes cette épaisse violence efficace de hooligan" ('Comme un couteau dans la plaie', sur le EP "Ennemi de l’ordre")

Dix ans à rapper grosso modo le même triptyque thématique que ses collègues de La Rumeur : la vie en cité, le fait d’être un Noir en France aujourd’hui (racisme subi, poids du passé, le label "rap de fils d’immigrés"), et le rap. Avec une dimension egotrip néanmoins plus importante que chez Ekoué, Hamé, Philippe et Mourad, notamment dans le cadre des freestyles collectifs (au sein d’Anfalsh ou, plus tôt, du Spécial Homicide). Et toujours ce mélange de rage contenue et d’amertume qui passent par le flow, les intonations et la voix, prenant l’auditeur à la gorge. Une ligne directrice stricte donc, mais nourrie par des qualités d’écriture telles que jamais Casey ne lasse ou ne donne l’impression qu’elle tourne en rond.

La compilation/best-of "Hostile au stylo" entend résumer ces dix années d’enregistrements épars, en 64 pistes. Se côtoient ainsi freestyles radio et couplets coup de poing posés sur tapes, extraits de concerts, gros classiques squattant aujourd’hui encore les playlists des émissions rap des radios associatives ('Chacun son raccourci' avec Ekoué, 'La parole est mienne', 'Décor Bâclé', 'La valse des enragés' toujours avec Ekoué et Less Du Neuf...) et inédits datant de différentes époques, inégaux. On retiendra particulièrement le constat glaçant de 'C’est l’histoire', posé sur l’instru du 'The Point of No Return' d’Immortal Technique, l’énergique 'Le Flow', le rageur 'A Visage découvert', les très bons 'Horreur et Guerre' avec B.James et 'Délit de faciès', mais encore et surtout le terrible 'Ma Haine' en compagnie de ses comparses d’Anfalsh B.James et Prodige, qui laisse présager le meilleur quant à l’album "Tragédie d’une trajectoire" annoncé pour la fin de cette année 2006. On restera en revanche plus sceptique sur 'Ouvre tes yeux' qui, malgré un bon couplet de Casey, est plombé par le ragga enrhumé et simpliste d’Oxy ("Les Noirs se tuent dans le tto-ghe (...), c’est Babylone qui gouverne (...) wonanawooooo !") et sur les autres inédits qui, sans être mauvais, retiennent au final assez peu l’attention.

Le gros défaut de cette compilation reste indéniablement son mix, pour le moins chaotique. On aurait à la limite préféré que le CD ne soit pas mixé (certains débuts de morceaux sont tout simplement saccagés, comme par exemple la première piste ou encore le premier couplet de 'La Parole est mienne', inaudible) et que nous soient également épargnés les bruitages bas de gamme, du type sirènes (malgré un joli répertoire : police, pompiers, paquebots...), chaise électrique ou armes à feu qui viennent régulièrement parasiter l’écoute. Le choix de zapper systématiquement les noms de Sheryo et de Navea, anciens membres d’Anfalsh, surprend également, bien qu’il ne s’agisse que d’un détail de second ordre.

Mais ne boudons pas notre plaisir. Pour quiconque ne connaît pas très bien l’œuvre de la meilleure plume féminine du rap français (et d'une des meilleures plumes du rap français tout court), "Hostile au Stylo" constitue un indispensable rappel des faits, en attendant (de pied ferme) l’album "Tragédie d’une Trajectoire". Après l’excellent EP "Ennemi de l’ordre", 2006 est décidément une grosse année pour Casey.

"Car je ne me fie qu’à mon orgueil. Et il me semble encore trop fort pour se perdre dans un portefeuille. C’est intègre que je compte abriter la famille du besoin, peser lourd pour aller plus loin..." ('Chacun son raccourci', sur le maxi "A Délivrer d’urgence")

Julien, 04/09/2006

TRACKLIST

01. On ne peut pas plaire à tout le monde mixtape
02. DJ Karz mixtape
03. Freestyle 88.2
04. DJ Cocko mixtape
05. La procédure est amorcée mixtape
06. 3'30 pour un freestyle
07. Assassin en freelance
08. DJ Poska #50 mixtape
09. Lyricales Représailles
10. Fou et morbide
11. La Contrebande mixtape
12. Des têtes vont tomber
13. J'élabore
14. Chacun son raccourci
15. Live Niort
16. Neochrome 3
17. 1000 Efforts
18. Anfalsh Freestyle
19. Freestyle 88.2
20. La parole est mienne
21. Infamie
22. Tout c'que tu trouveras (inédit)
23. A Visage découvert (inédit)
24. Cire nos pompes
25. Freestyle 88.2
26. Intifada mixtape
27. Jamais 2 sans 3
28. L'exclu
29. L'exclu live au Triptyque
30. Avant que le silence nous dévore
31. Chez Anfalsh (inédit)
32. Only Bizness mixtape
33. Comité d'accueil
34. Ouvre tes yeux feat Oxy (inédit)
35. S'ils continuent
36. La Valse des enragés
37. Blackarisk mixtape
38. Mortelle combinaison
39. Cités dortoirs
40. C'est l'histoire (inédit)
41. Le Flow (inédit)
42. Freestyle Sang d'encre mixtape
43. Freestyle 88.2
44. C'est quoi le #
45. Underground connexion
46. Les bleus marines (inédit)
47. Délit de faciès (inédit)
48. J'tutoie la mort
49. ???? mixtape
50. Dualité
51. Pur produit de la crise
52. Décor bâclé
53. Total explosion mixtape
54. Faîtes du bruit
55. En attendant qu'...
56. Champion en titre (inédit)
57. Gouffre mixtape
58. Ultime percée
59. Explishit Lyrics mixtape
60. DJ Hamdi mixtape
61. 96.2 mixtape
62. On n'a qu'ça
63. Horreur et guerre feat B.James (inédit)
64. Ma Haine feat B.James et Prodige (inédit)

CHRONIQUES LIEES

INTERVIEWS LIEES

MIXES LIES

LYRICS