Chronique

Emcees smoke crack

Emcees smoke crack -
  • Autoproduction
  • Sortie : Juin 2002

Un certain halo de mystère entoure l'initiateur de cette mixtape pour le moins surprenante. Si le titre, "Emcees smoke crack", fait office de référence directe à EPMD et au B-Boy multifonction de Boston Edan, il ne nous apporte aucun renseignement supplémentaire sur son auteur. On devine juste qu'avec un intitulé pareil, on aura droit à un savant mélange entre mainstream et underground.
Et, en l'occurrence c'est exactement ce que nous offre cette mixtape, un compromis entre deux scènes, avec tout de même une certaine préférence pour la partie indépendante.

La face A (Crack Side) débute avec une courte introduction, avant de voir défiler dans le désordre deux fois J-Zone (l'excellent 'Jailbait Jennifer' et 'Orphan Babie's, extraits respectivement de "Pimp don't pay taxes" et "A bottle of whup ass"), suivi de H.U.G avec 'Rebel Radio', sur une production de ce même J-Zone. On retrouve aussi Camu Tao, puis RJD2, tout deux du label d'El-P, Definitive Jux, pour 'Wireless' et 'Let the good times roll'. Cette première face tape aussi dans le classique, avec le toujours lugubre et explosif 'Diary of a madman' des Gravediggaz, le bon 'Guns still hot 'signé Rasco ou encore Tek et Steel de Cocoa Brovaz (ex-Smif-N-Wessun) pour 'Can't take me out'. Une bonne sélection donc, servie par des enchaînements des plus simples…

Et pour cause, la grande particularité de cette compilation vient du fait qu'elle a été réalisée sans l'utilisation de platines. En d'autres termes, il s'agit de fichiers MP3 qui ont été reliés entre eux à l'aide d'un logiciel spécialisé. Le procédé manque sans aucun doute de charme et gênera les puristes justement attachés aux vinyls et aux platines. Mais, puisque son auteur ne se prétend aucunement DJ (à juste titre d'ailleurs), et l'admet ouvertement, se contentant en plus d'enchaînements basiques, on se dit qu'on ne peut condamner vraiment sa démarche, à la fois honnête et modeste. Après, bien évidemment, on pourrait disserter des heures sur l'authenticité de ce genre de mixtape ; pour ma part je préfère enclencher la face B.

Cette face B, intitulée Emcees, démarre avec le trio (Ty Nitty, The Godfather et Twin Gambino) New-Yorkais d'Infamous Mobb et 'We Strive', suivi peu après de 'Killa Queens'. Après deux titres (dispensables) de Capone N Noreaga ('Bez' et 'Brothers'), notre mixtape retrouve quiétude et raison, enchaînant les morceaux plus posés. On savoure donc deux morceaux de Jean Jacques Cadet, plus connu sous le nom de J-Live ('Them that's not' et 'Don't play', avec sa superbe production confectionnée par 88 Keys), avant de continuer dans une ambiance à forts relents de jazz et de soul. J-Rawls et J-Sands (Lone Catalysts) nous servent 'Politix' (extrait de leur premier album "Hip-Hop"), et 'Ohh ahh' (accompagné pour l'occasion de K-Otix), puis un autre duo prend le relais, Asheru et Blue Black avec 'Theme music'. Enfin, la face B s'achève avec le génial 'Mic Manipulator' d'Edan. La boucle est bouclée.

"Emcees smoke crack" propose une bien bonne sélection, qui aurait tout de même gagnée à être débarrassée de quelques morceaux plus anciens. Au final, on a donc une mixtape de qualité, exposant différents styles et influences, pour, et c'est là le plus important, quasiment une heure de bonne musique. "I don't smoke crack, I smoke emcees."

Plus d'information sur notre invité mystère et sa mixtape à cette adresse : J_north_star@hotmail.com  

Nicobbl, 26/10/2002

TRACKLIST

Face A :

01. Let's get it on
02. Guns still hot  (Rasco)
03. Can't take me out  (Cocoa Brovaz)
04. Jailbait Jennifer  (J-Zone-Al Shid)
05. Diary of a madman  (Gravediggaz)
06. Dead man and his step son  (Skarecrow-Warcloud)
07. Orphan Babies  (J-Zone)
08. Rebel radio  (Hug)
09. Wireless  (Camu Tao)
10. Let the good times roll  (RJD2)
11. Rap religion  (Insight)
12. Verbal Anime  (Herbaliser feat. Iriscience)
13. Bindy

Face B :

01. What planet is this
02. We strive (Infamous Mobb)
03. B EZ  (CNN)
04. Brothers  (CNN)
05. Killa Queens (Infamous Mobb)
06. Them that's not (J-Live)
07. Ohh ahh (K-Otix-Lone Catalysts)
08. Don't play (J-Live)
09. Theme music  (Unspoken Heard)
10. Politix  (Lone Catalysts)
11. Too Good Too Bad
12. Mic Manipulator  (Edan)
13. Foetus (Nas)