Chronique

Louis Logic
Street Smarts 12''

Louis Logic - Street Smarts
12''
  • Solid Records
  • Sortie : Mai 2003

Le 15 juillet, Louis Logic sortira son premier album officiel, et son troisième officieux, après "Music to drink by" et "Debacle in a Bottle". Désormais chez Solid Records, le label de PMD, Edan ou encore Tragedy Khadafi, on espère que Sin-a-matic offrira enfin une couverture décente à ce MC talentueux et attachant, cible privilégiée des bootleggers soi-disant supporter du rap underground. A travers ce 12’’, le Drunken Dragon se soumet donc au traditionnel test du maxi annonciateur de la grosse sortie à venir.

On connaît la version originale de 'Street Smarts' depuis plus de 4 ans maintenant, et le 'Please Listen to my Demo' ayant fait le tour des peer-to-peer. Louis Logic s’y avère plus calme que d’habitude, pourfendant tout de même au passage les faux thugs et les MCs trop prompts à s’acoquiner avec les "r’n’b’ bitches". Le ton inhabituellement docile de Louis, qui ira jusqu’à chanter le refrain, est souligné par une prod tout aussi calme du très mésestimé JJ Brown.

On se doutait toutefois que cette tranquillité ne pourrait être préservée plus d’un morceau : alors histoire de se défouler, Louis Logic invite Celph Tilted, pour Diablos, un titre forcément bourrin. Les deux hooligans latinos y racontent leurs sanguinaires méfaits, exercice dans lequel Celph excelle ("I twist your body and crack limbs, and you can see what is like to walk forward and face backwards") confirmant que Necro ou Cage devront cravacher pour être aussi violents et inconscients que lui dans leurs projets à venir. L’instru, qui fait intervenir différents riffs de guitares sèches et un break de batterie classique, évolue lors du refrain pour mieux faire ressortir les paroles martelées par les deux Demigodz. Inutile de préciser que ce titre, pour le moins jouissif même si malsain au possible, est une réussite.

Le beat du remix de Street Smarts n’est pas tout à fait étranger à nos oreilles : en effet, JJ Brown réutilise l’instru sur lequel Louis plaçait le 'Chrome Depot Freestyle' de l’EP des Demigodz. Un break de batterie lourd au possible, quelques notes de piano, le tour est joué : là où la version originale semblait étonnamment posée, le morceau apparaît sous un tout autre jour, plus violent, plus énergique, meilleur pour résumer. Le refrain chanté est remplacé par un autre bel et bien rappé, et ce par JJ Brown lui même, apparaissant franchement doué au micro.

Si Louis Logic n’avait plus besoin de confirmer tout le bien qu’on pensait de lui, il annonce tout de même que la qualité de son album pourrait dépasser notre espérance, déjà bien élevée : en effet, ce maxi apparaît peut-être comme le plus abouti du MC. A moins d’un mois de la sortie officielle, on ne pouvait bien évidemment espérer de signe plus encourageant que celui-ci…rendez-vous est donc pris pour le 15 juillet

Kiko, 27/06/2003

TRACKLIST

Face A :

01. Street Smarts (Louis Logic / JJ Brown)
02. Street Smarts (Dirty) (Louis Logic / JJ Brown)
03. Street Smarts (instrumental) (JJ Brown)

Face B :

01. Diablos (Louis Logic-Celph Titled / JJ Brown)
02. Diablos (instrumental) (JJ Brown)
03. Street Smarts Remix (Louis Logic-JJ Brown / JJ Brown)
04. Street Smarts Remix (instrumental) (JJ Brown)

CHRONIQUES LIEES