Chronique

JMDee
Illégal mix

JMDee - Illégal mix

Si JMDee a accédé à une relative notoriété en tant que producteur attitré de Disiz la Peste, il n'a pas attendu la sortie du "Poisson rouge" pour faire ses preuves. En 98, il réalise donc "Illégal mix", mixtape rassemblant remixes d'a capella américains et freestyles de rappeurs français.

Contrairement à ses productions habituellement entendues, celles présentes sur cette cassette n'ont pas été inspirées par le désir d'un rappeur. Décomplexé, JMDee laisse donc ses inspirations déambuler sans bride. La tendance générale de la tape est au minimalisme et à la discrétion. Même sur des remixes, on sent la réticence du producteur à se mettre en avant, préférant toujours se cacher derrière la personne tenant le micro. On finit d'ailleurs par rapidement oublier qu'on écoute une mixtape de JMDee. Pas de touche reconnaissable, mais pourtant, le résultat est parfois parfaitement ajusté : 'Ah yeah', accompagnant avec brio KRS 1, en est un bon exemple. Au final, en y regardant de près, les perles s'enchaînent lorsque JMDee prend un peu plus de place dans le morceau, comme sur 'One two pass it', 'Hustler's theme', 'Nod factor', 'Raw', 'Hip-Hop junkies', 'People's choice', 'More cheese' ou 'Incredible'.

Concernant les apparitions de rappeurs francophones, les prestations sont diverses. Trafyk Jam, Eloquence et Djama Keita posent des couplets parfaits, tandis que les autres restent assez anecdotiques : Hazza, Tepa, Oumar, Real C, Flagada, etc. De plus, le gros point noir d'"Illégal mix" est la présence de Disiz dans le rôle de l'animateur. Inutiles, mal improvisés et agaçants, ses cris agacent dès la première écoute.

En tâtonnements permanents, JMDee s'essaye ici à un nouvel exercice : en conséquence, tout n'est pas objet d'émerveillement, loin de là. En prenant la mixtape comme un tout, l'immensité de la palette d'instrus à sa disposition laisse pantois. Et en rentrant dans la détail, c'est la présence de moments géniaux qui ressort. A écouter pour découvrir JMDee sous un autre jour.

Aspeum, 24/11/2002

TRACKLIST

Face A

01. Intro
02. People's choice rmx (Defari / JMDee)
03. Danger rmx (Blahzay Blahzay / JMDee)
04. 'Til my heart stops rmx (R.A. the Rugged Man / JMDee)
05. More cheese rmx (True Bash–Trafyk Jam / JMDee)
06. Misery needs company rmx (Fat Joe–Noreaga / JMDee)
07. T.O.N.Y. rmx (CNN / JMDee)
08. Incredible rmx (Keith Murray–LL Cool J / JMDee)
09. One two pass it rmx (D&D All Stars–Le TIN–Muelsa / JMDee)
10. Seine Saint Denis style rmx (NTM / JMDee)
11. Foul cats rmx (Kool G Rap / JMDee)
12. Nights of fear rmx (AK Skills–Oumar / JMDee)
13. Worlwide rmx (Royal Flush / JMDee)
14. Ah yeah rmx (KRS One / JMDee)
15. Hustler's theme rmx (Smoothe da Hustler–Hazza / JMDee)

Face B

16. The nod factor rmx (Mad Skills–Real C–Fdy Phenomen / JMDee)
17. How that sound rmx (Fish B / JMDee)
18. High drama pt.3 rmx (Mike Zoot–Blackstars–Consequence / JMDee)
19. Funkorama rmx (Redman–Chevarif / JMDee)
20. Warzone rmx (Blackmoon / JMDee)
21. The natural rmx (Mic Geronimo / JMDee)
22. Artificial MC rmx (Demo the Megaman–Béton Armé / JMDee)
23. Raw rmx (Mobb Deep–Melki Sedek / JMDee)
24. Déjà vu rmx (Lord tariq–Peter Gunn / JMDee)
25. Off the books rmx (Beatnuts–Bricefa–Ridfa la Pointe / JMDee)
26. Hip-hop junkie rmx (Nice and Smooth / JMDee)
27. Final freestyle (Disiz–Flagada–Eloquence–Djama Keita / JMDee)

CHRONIQUES LIEES

INTERVIEWS LIEES