Chronique

Soundkaïl
Racaille sound system

Soundkaïl - Racaille sound
system
  • XIII bis Records
  • Sortie : 12 mars 2001

"Les apparences sont trompeuses" encore une fois cette bonne vieille maxime de grand-mère se révèle très juste. Pour être tout à fait honnête, j'avais déjà eu quelques échos (plutôt positifs) sur Soundkail, mais rien de plus.
A première vue, la pochette n'offre rien de bien enthousiasmant, Dragon Davy et Medhi Mesrine (les 2 compères de Soundkail) bras croisés, l'air tendu comme un hétéro à une soirée gay. Des couleurs dignes des meilleurs sketches des Deschiens et un titre peu original, voilà de quoi me laisser sceptique. Enfin aux dernières nouvelles on écoute pas la pochette… Au même moment je me souviens que Soundkail a assuré la première partie de Ben-J & Jacky lors de leur tournée triomphale auprès des moins de 15 ans, et là je commence vraiment à m'inquiéter…

Ca commence par une intro de film (un concept récurrent sur cet album) suivi de l'apparition du duo Soundkail avec le DJ Kunta kinte aux platines. Un bon début que cet intro qui en fait est un morceau à part entière, quoique assez court. Chanté, ragga, rythmé ça chatouille l'oreille et c'est bien plaisant. 'Mauvaise Graine' propose un style assez différent, Mehdi et son soss' balancent des phases façon mitraillette lyricale, le tout sur un beat aussi dopé qu'un cycliste dans une épreuve de montagne. Ca va très vite, c'est moins chanté, mais ça sonne très Sound System avec des Mcs toasters. Bien aussi… Dragon Davy résume bien l'esprit de ce morceau avec cette phase dont on appréciera l'image "chuis pris d'un malaise j'arrête pas de béger' des lyrics ".

On retrouve la voix grave de Lord Kossity (je l'avoue pas à ma grande joie) sur 'L'heure est grave'. Fidèle à son habitude, Kos' balance des phases aussi incompréhensibles que dénuées de sens. Sacré lui, dira t-on, enfin voilà un morceau à oublier …
Si à la base, le groupe est plus orienté vers le ragga, certains morceaux flirtent avec le rap et le reggae, tout ça avec une égale réussite. Parfois vitesse grand V, parfois bien plus ralenti, nos deux amis du 94 (ça leur tient à cœur cette étiquette de département) semblent à l'aise sur le beat, peu importe la vitesse. Les 14 titres risquent donc de contenter les rappeurs pacifiques et les amateurs de reggae énervés.

'Fleur tropicale', voilà un morceau qui ravira les amoureux des plantes vertes qui se fument. Les premières rimes ont le mérite de donner le ton "Allume ton spliff sur la venue du Soundkail , de la weed au cannabis on enfume toute les capitales ..." Après nous avoir déballé le catalogue entier des différentes herbes, nos deux raggaman s'empressent de fustiger la justice française : "on te met les menottes aux poignets parce qu'entre les doigts t'as un bébo…fumer la sensé pour les agents c'est comme sniffer la paco... " Sans rentrer dans le débat de fond j'ai comme l'impression d'avoir entendu ce discours un bon millier de fois. On a même parfois l'impression que c'est un passage obligé sur un album de ragga, enfin je dis ça moi c'est une impression… Les scratches du DJ Kunta Kinte offrent un plus à ce titre aussi rythmé que réussi.

Big Red complète la liste des invités et intervient sur 'Tant d'ennemis'. Un bon titre avec un beat fat qui nous rappellera les débuts de Raggasonic.
J'ai beaucoup aimé le quasi mystique 'Enfants de la terre'. Accompagné du très bon Tairo (en voilà un qui a beaucoup progressé), Soundkail se lance avec réussite dans un hymne pour "tous les croyants des beaux quartiers, des ghettos et des banlieues". Le trio pose avec justesse sur un rythme plus ralenti qu'à l'accoutumé et enrichi de sonorités bien senties.

'Faztek no clash' reprend tranquillement le sample d'introduction du "Out of business" d'EPMD. Un son qui a d'ailleurs eu beaucoup de succès auprès des groupes français puisque Lino se l'était aussi approprié pour le très bon 'Symphonie en sous sol' (tiré de la compilation "24 heures de nos vies"). Dynam et 9M4 contribuent à donner à ce dernier titre un ton plus rap qu'à l'accoutumée.

Une bien bonne surprise que ce disque. Dans un genre peu médiatisé, Soundkail réussit à convaincre le temps de cet album. La première écoute est peut-être difficile mais une fois dedans on ne s'en lasse pas.

Nicobbl, 17/04/2001

TRACKLIST

01. Intro (Medhi Mesrine-Dragon Davy / Reego)
02. Mauvaise graine (Medhi Mesrine-Dragon Davy / Doltz)
03. Vie 2 Misérable (Medhi Mesrine-Dragon Davy / Reego-Doltz)
04. L'heure est grave (Medhi Mesrine-Dragon Davy-Lord Kossity / Doltz)
05. Fleur tropicale (Medhi Mesrine-Dragon Davy / Doltz)
06. Le diable est parmi nous (Medhi Mesrine-Dragon Davy / Reego-Doltz)
07. Racaille Sound (Medhi Mesrine-Dragon Davy / Doltz)
08. Trait d'ennemis (Medhi Mesrine-Dragon Davy-Big Red / Reego-Doltz)
09. La vie dans le ghetto (Medhi Mesrine-Dragon Davy-Chamara / B. Arrondel)
10. Gal met les voiles (Medhi Mesrine-Dragon Davy / Masta)
11. Attentat (Medhi Mesrine-Dragon Davy / Doltz)
12. Enfants de la terre (Medhi Mesrine-Dragon Davy-Taïro / Doltz)
13. Jeune homme (Medhi Mesrine-Dragon Davy / Doltz)
14. Faztek no clash (Medhi Mesrine-Dragon Davy-Dynam-9M4 / Masta)