Chronique

Superrappin The Album vol. 2

Superrappin The Album vol. 2 -

Le label allemand Groove Attack tient depuis quelques années déjà une place de choix sur la scène Hip-Hop mondiale. Lone Catalysts, Declaime, Grand Agent, Phife Dawg, El-Fudge et Biz Markie font entre autres partie d’un catalogue musical, se distinguant par un rap posé aux forts relents de jazz et de soul. La seconde compilation Superrappin présente ainsi en pas moins de 23 titres, les artistes du label, auxquels sont venus se greffer quelques invités.

L’ambition d’une telle compilation est avant tout de présenter à un public un peu plus large (comprenez ceux qui n’achètent pas tout les maxis vinyles sortis sur le label), des artistes moins exposés, tout en rassurant le backpacker moyen en lui lâchant quelques noms plus connus. Une formule ayant sérieusement fait ses preuves, et donc une fois de plus reconduite. On retrouve ainsi du quelques figures emblématiques comme l’inoxydable J-Rawls, sur quatre morceaux; dont l’excellent 'Ships Pass' avec J-Live A.K.A Jean-Jacques Cadet, et le plutôt bon 'Monumental'. Ces quatre productions s’inscrivent dans la droite lignée de son album solo "The Essence of J-Rawls", et "Hip-Hop", en duo avec son comparse J-Sands. Fat Jon, de 5 Deez, produit de son coté le seul 'Late October', (et un interlude) prémisse de ce que devrait être l'album "Kool Motor".

Declaime, à qui on décernerait sans hésiter le prix de la plus belle pochette de l’année pour "Andsoitisaid", délicieusement inspirée comics, se fait étonnamment assez discret sur cette compilation. On retrouve sa voix désarticulée uniquement sur l’assez linéaire 'Do that dance', en compagnie de Medaphoar ; petite déception à ce niveau-là donc.

L’auteur de "By Design" et autre membre important du label, Grand Agent, pose sur l’unique production signée Mr Pete Rock. 'This is what they meant' rappelle 'The Soul Mecca', sans en atteindre tout de même le classicisme indémodable (d’ailleurs je m’associe aux nombreux impatients qui comme moi attendent l’album de la réunion Pete Rock-CL Smooth.) Au registre des satisfactions, on citera aussi le futuriste 'I don’t know either', produit par Vincent Williams A.K.A DJ Spinna et savamment rythmé par la voix imposante de Mr Complex.

Après Marley Marl et Jazzy Jeff (merci BBE) ou encore Mc Shan, Biz Markie sonne décidément le retour sur le devant de la scène des dinosaures du Hip-Hop. Une bonne piqûre de rappel et relance old-school pour ce beatboxer hors catégorie dont le nouvel album "Week-end Warrior" devrait arriver d’ici quelques mois. Enfin, on oubliera pas le très bon 'Minders', (avec une boucle terriblement envoûtante), avec un Rubix inspiré et soutenu par le bien nommé DJ Crossphaser.

On pourra reprocher à cette compilation ses quelques ratés, regretter la discrétion d’artistes comme Declaime ou 5 Deez, l'absence de Phife Dawg ou même des Cali Agents ; toujours est-il qu’on tient ici un bon long format, reflet flatteur d’un label à suivre décidément de près. 

Nicobbl, 20/11/2001

TRACKLIST

01. So amazing (Thrust / Collinzhun)
02. Turn tha party out (Biz Markie / DJ Paul Nice)
03. Y’all not ready (The Infamous MC / Killa)
04. Truth in position (Maspyke / DJ Roddy Rod)
05. Late October (Five Deez / Fat Jon)
06. Minders (Rubix / R-Thentic)
07. 1 of a kind (Bravo-Sandman / Bravo)
08. Monumental (Lone Catalsyts / J-Rawls)
09. Spread Love (Mike Zoot-Labba / Ayatollah)
10. Do that dance (Declaime-Medaphoar / Kan Kick)
11. How you love that (I.G Off-Hazadus / Dave 1)
12. Interlude (Fat Jon)
13. Last call pt.2 (Obscure disorder / Dave 1)
14. I don’t know either (Mr.Complex / DJ Spinna)
15. Break through (Gauge / Geology)
16. Ascension (BJ Digby / J-Rawls)
17. This is what they meant (Grand Agent / Pete Rock)
18. Carolina Skies (Loer Velocity-Probe.dms / J-Blend)
19. Ships pass (J-Live / J-Rawls)
20. Ol’ crew (Mr Lif / Insight)
21. Kali Wow (Kali Wild / Oh no)
22. A.M / P.M (K-Otix / The Are)
23. I gotta have it again (Royal Flush / DJ Buda)