Chronique

La Rumeur
Je connais tes cauchemars/Le prédateur isolé

La Rumeur  - Je connais tes
cauchemars/Le prédateur isolé
  • EMI
  • Sortie : Janvier 2002

Trois très longues années après le troisième et dernier volet venu clore la trilogie des maxis des membres de La Rumeur, le groupe annonce enfin la sortie de son premier album. "L’ombre sur la Mesure" sera disponible début mars, et en attendant cette date, le collectif parisien nous livre un maxi deux titres en guise d’hors d’œuvre.

Comme à l’accoutumée, Soul G et Kool M signent les deux productions de ce maxi, s’inscrivant dans la droite lignée des opus précédents. Les sons sourds et sombres venant appuyer la rhétorique dure et réfléchie des trois MCs ici présents (seul le Paria manque à l’appel.) C’est animés de cet état d’esprit que Hamé et le Bavar mettent en scène, sur la face A, les cauchemars d’un juge, poursuivi par les âmes de ses victimes. Le franc-tireur y excelle, exposant avec un réalisme saisissant une poursuite sans fin d’hommes assoiffés de sang et de revanches, démontrant du même coup un déconcertant talent pour l’écriture, déjà largement entrevu par le passé. ''...Elles aiguisent leurs dents grises sur ta nuque, ta chaire blanche perruque, et l’odeur de la loi, qui colle à tes robes de magistrat…'' Les quelques cris d’horreur contribuent un peu plus à établir ce portrait obscur, empreint d’une tension palpable.

Déjà auteur d’un lynchage musical sanguinaire en compagnie de Sheryo sur 'J’reste underground', Ekoué déverse en face B toute sa haine, ''à tous ceux qui se sentiront visés.'' Le poison de la rumeur se mue en prédateur isolé, réglant ses comptes d’une voix toujours aussi rauque, mais peut-être plus déliée que par le passé. Entre bilan du passé, et vision sociétaire aigrie, Ekoué remet brutalement les pendules à l’heure ''quelques années d’absence, à réfléchir dans mon coin, cogiter ce premier album dans des conditions de chien, je n’en ressors que amer, encore plus aigri''.

Ce maxi deux titres inaugure pleinement ce que sera à coup sur cet opus tant-attendu, à savoir un des très grands albums de l’année 2002. Verdict dans à peine un mois.

Nicobbl, 06/02/2002

TRACKLIST

Face A :

01. Je connais tes cauchemars (Hamé-Le Bavar / Soul G-Kool M)
02. Je connais tes cauchemars (instru) (Soul G–Kool M)

Face B :

01. Le prédateur isolé (Ekoué / Soul G–Kool M)
02. Le prédateur isolé (instru) (Soul G–Kool M)

CHRONIQUES LIEES

INTERVIEWS LIEES