Chronique

Gastro-Entérite

Gastro-Entérite -

‘‘Quand il n’y a plus de place en enfer les morts reviennent sur terre’’. Rentrez les femmes et les enfants cette mix-tape peut effrayer les non-initiés. ''Gastro-entérite’’ vient explorer un genre, très peu pour ne pas dire pas du tout) exploré en France. L’horrorcore. Un style rassemblant un condensé d’horreur-hardcore, plusieurs giclées de sang, une petite touche d’humour et enfin une certaine dose de sadisme. Et tout ça en musique.

Nos amis Américains, grands experts dans les excès en tout genre ont bien sur quelques spécimens particulièrement friands d’horrorcore. "Gastro-entérite'' rassemble une série de morceaux bien morbides où l’horreur est élevé au rang d’obligation. On retrouve dans cette sélection des Mcs les plus lugubres et violents toute la frange des rappeurs blancs particulièrement perturbés. Le new-yorkais Cage y tient une place de choix. On le retrouve en solo le temps de ‘Tower of Bable’ et du supra-classique ‘Agent Orange’. Notre ancien pensionnaire d’hôpital psychiatrique réapparaît sur la face B, en compagnie de High & Mighty, et ce pour former les fameux Smut Peddlers. Necro est aussi présent avec le classique - mais toujours aussi jouissif - ‘Your fuckin’ head split’. L’échappé de Brooklyn réapparaît sur la face B, avec ‘Morbid’, tiré de son dernier maxi. On ne peut parler de Necro sans mentionner la présence du très bon ‘Skum’ des Non-Phixion.

Grands spécialistes des morceaux sombres et morbides, le collectif Gravediggaz ne pouvait être absent de cette compilation. ‘Constant Elevation’, tiré du sublime album ''Niggamortis'', dégage toujours cette idée de semi-folie sortie du coté très obscur de la force. La mort récente de Too Poetic, grandiose MC du groupe, donne au morceau une tournure un peu amère. Enfin le morceau reste mortel et en y réfléchissant nos creuseurs de tombes auraient pu remplir à eux-seuls une face entière - notamment avec des morceaux cultes tels ‘Diary of a Madman’ ou ‘6 feet deep’.

Au rayon des invités surprises on citera le morceau du Wu, ‘Let me at them’, aussi fade qu’inattendu. Même remarque pour Flatminerz et le très moyen ‘Sonic Boom’. Les non-initiés découvriront Esham, et ce dans un remix incorporant plusieurs parties de morceaux (‘666’/’Acid’/’Sunshine’/’Fellatio’ ). Bref une compilation dans la compilation.

Au milieu de ces morceaux US plus ou moins connus viennent se greffer quelques inédits français. Et c’est là que le bat blesse. On peut le dire ouvertement, sans blesser quiconque les morceaux français ne soutiennent pas la comparaison avec ceux de leurs homologues d’outre-Atlantique. Et c’est finalement assez logique puisque la plupart des artistes/groupes ont encore (très) peu d’expérience. Un peu d'indulgence donc. On retiendra tout de même parmi ces inédits ‘la Femme de fer’, morceau produit par DJ Orgasmic (le toxicologue) et sur lequel Fuzati fait preuve d’un humour particulièrement noir. L’ex-animateur de l’émission Hip-Hop Grek Frites se lance dans une description morbide de sa femme, qui présente la particularité de ne plus avoir de jambes. Les jeux de mots et allusions fusent. ''…Notre couple marche moins bien même si toujours mieux qu'elle…'' ,''J’crois qu’elle se doute que j’finirais par la tromper avec une femme ayant un truc de plus qu’elle ..une paire de jambes'' , ''Et comme cadeau de rupture,je lui achèterai des chaussures … alors chéri est-ce que ça roule ?'' Pour rester dans un registre assez identique, on citera le morceau de Roméo Buscemi, ‘Horrorcore de Rue’. Une version détournée du déjà particulièrement ridicule ‘R&B de rue’ du clown Matt. ’Gastro-Entérite’, tiré du dernier maxi de La Sinistre Division, Boucherie, apporte aussi sa petite touche d’horreur.

La pochette et son annonce vous avaient prévenus. ''Gastro-entérite'' cultive un goût immodéré pour l’horreur et une certaine folie. Amoureux d’horrocore aucun doute à ce niveau là, vous serez comblés. Les autres, vous pouvez raisonnablement vous laisser séduire (ou envoûter c’est selon) par cette tape d’un genre quasi-inédit en France. Gastro-entérite est disponible en VPC via Waxexpress.

Nicobbl, 22/07/2001

TRACKLIST

Face A :

01. Intro
02. Gastro Entérite (LSD)
03. Sonic Boom (Flatelinerz)
04. Tower of bable (Cage)
05. Agent orange (Cage)
06. Your fuckin’ head split (Necro)
07. La femme de fer (Le Klub des loosers) 
08. Skum (Non Phixion)
09. Let me at them (Wu Tang Clan)
10. Constant Elevation (Gravediggaz)
11. Cadavre Exquis (Cryolog)

Face B :

01. Intro
02. Horrocore de rue (Roméo Buscemi)
03. Bottom Feeders (Smut Peddlers)
04. Scary movie (Bad meets Evil)
05. Morbid (Necro)
06. 666 / Acid / Sunshine / Fellatio (Esham)
07. Prends la mort du bon coté (Arnold & Willy)
08. My mind played tricks on me (Geto Boys)
09. Let me know (Insane Poetry)
10. Organe donneur (Nemanja)

CHRONIQUES LIEES