Chronique

3582
The Living Soul

3582 - The Living Soul
  • Hum Drums / Groove Attack
  • Sortie : Février 2002

3582. Derrière ses quatre chiffres se cachent deux amis de longues dates et producteurs talentueux, en l'occurrence Jason Rawls, maestro attitré des Lone Catalysts, et Fat Jon, créateur musical en chef de Five Deez. The living vibe et The ample soul physician (respectivement J-Rawls et Fat Jon) font donc équipe le temps d'un album, dont la dimension ne s'arrête pas au simple cadre de l'instrumental, puisque nos deux passionnés de musique assurent aussi la partie Mcing. Et si nos deux compères ne sont indéniablement pas les plus grands rappeurs de ce nouveau millénaire, ils ont en tout cas l'art d'adapter leurs productions et leur façon de rapper, dans une parfaite harmonie. Notons aussi que la version vinyl comporte l'ensemble des instrus de l'album.

Tout le talent de notre duo tient dans sa fine utilisation et superposition des samples, tout en douceur, et se mariant avantageusement avec des beats pour le moins légers. Les quelques accords de piano et diverses courtes mélodies d'instruments à cordes contribuent à élaborer une architecture musicale fouillée. En dehors du surprenant et dispensable '2nd Person', morceau survitaminé en BPM et en sons stridents, sorte de parent pauvre de 'B.O.B' (Outkast), l'identité musicale de "The Living Soul" est clairement établie. Cet opus dégage une ambiance très relaxante, à forte inspiration jazz et soul, le tout est emprunt d'un coté laidback des plus plaisants. Un vrai plaisir harmonieux et dénué de fausses notes. Mais plus qu'un ou deux morceaux se détachant du lot, toute la grandeur de cet album tient justement dans ce sentiment d'unité, perceptible au fur et à mesure des écoutes. On réussit tout de même à distinguer dans cet ensemble quelques titres marquants.

La première version de 'Yesterday', déjà sortie en maxi avant l'album, mérite ainsi son pesant de cacahuètes. La réflexion de fond sur le passé, l'instant présent et l'avenir se veut pleine d'images, et berce tranquillement ce morceau envoûtant. "You choose time for reference I choose the Soul's essence".
Le 35 mix de 'No need to run' (signée donc Fat Jon), plus enlevé et fouillé musicalement que celui de notre ami Lone Cat' ; constitue aussi un des très bons moments de cet opus. De même que 'What could be', produit par J-Rawls, dans une vibe encore plus smooth qu'à l'accoutumée, qui transpire d'émotions, entre nostalgie, tristesse et un regard anxieux porté sur l'avenir. Un autre très bon titre donc, à déconseiller aux dépressifs. "That's what the voices mumbled when emotions were juggled, time to make the decision, and the state of your mental condition". Mention bien aussi pour 'Empty', conclusion légère sur laquelle Fat Jon s'exerce au spoken word.

Les amateurs du genre trouveront en "The Living Soul" une valeur sûre, reflétant justement l'esprit d'un duo de producteur inspiré. Les autres, cet album constitue une bonne occasion de vous plonger dans cet univers musicalement riche. Seul petit bémol la durée relativement courte de l'album, qui comporte en plus de deux remixes, deux interludes et une intro.
"Today the orchestra's going to paint pictures for us, pictures in sound, but if we're going to see them and to enjoy the music, we have to listen very carefully, and use our imaginations"

Nicobbl, 06/03/2002

TRACKLIST

01. Sound Imaging (Fat Jon)
02. No need to run (82 mix) (Fat Jon / J-Rawls)
03. The Collective (Fat Jon / J-Rawls)
04. 2nd Person (Fat Jon)
05. What could be (Fat Jon / J-Rawls)
06. Mc2 (T.Willingham / Fat Jon)
07. Yesterday (82 mix) (Fat Jon / J-Rawls)
08. Vivid Programming (Fat Jon)
09. No need to run (35 Mix) (Fat Jon / Fat Jon)
10. The Living Soul (Fat Jon / J-Rawls)
11. Yesterday (35 Mix) (Fat Jon / Fat Jon)
12. Bad Form (Fat Jon /J-Rawls)
13. Empty (Fat Jon / J-Rawls)

CHRONIQUES LIEES