Article Abcdr d'Or 2008

Il y a ceux qui ont adoré 2008, ceux qui n'ont pas eu grand chose à se mettre sous la dent, ceux qui pensent que 5 albums, c'est déjà beaucoup, et ceux qui pourraient encore corriger leur classement en dernière minute : ça s'appelle les Abcdr d'Or, et comme chaque année, c'est un joli foutoir. Rendez-vous en dernière page pour les résultats du vote des lecteurs. Et bonne année à tous !

2009-01-04 00:00:00 Par La rédaction

Julien

01. Prodigy - Product of the 80's
"I'm not a killer but don't push me / Revenge is like the sweetest thing next to getting pussy"

02. Lil Wayne - Tha Carter 3
"And if you're shootin' for the stars then just shoot me. But your bullets don't reach Mars. Pause. Clause. Because I'ma beast, I'ma dog and I'ma getcha. My picture should be in the dictionary next to the definition of definition. Because repetion is the father of learnin. And son I know your barrel's burnin but..."

03. Booba - 0.9
"Paraît que je suis sur écoute, sous coke, le nez qui coule... J'suis sur un yacht sur la côte et je m'en bats les couilles !"

04. Evidence - The Layover EP

 "There's a time when you find your soul and time to disregard yellow lines on the road / Not sure what's expected, here come the exit / I'll be back, but for now who knows..."

05. Ice Cube - Raw Footage
"And it ain't about chivalry : it's about dope lyrics and delivery / It's about my persona, ain't nothing like a man that can do what he wanna"

PLAYLIST 2008
01. Jay-Z - Jockin' Jay-Z
02. Mokless - Le temps d'une balle
03. N.E.R.D. - Everyone nose
04. Clipse - Big dreams
05. Termanology - Please don't go
06. Fat Joe - That white
07. Al K-Pote - L'envahisseur
08. The Game - Dope Boys
09. Nas & Busta Rhymes - Fried chicken
10. Medine - Code barbe

 

Mehdi

01. Young Jeezy - The recession
Déjà, un disque qui commence avec Toomp et se conclut avec Nas a de quoi retenir l’attention de l’auditeur lambda. Mais, en plus de cela, Jeezy s’est décidé à faire l’album que tout le monde attendait. Encore plus puissant que "The inspiration", "The recession" est incontestablement la sortie de l’année. Et Nemo a déjà expliqué pourquoi.

02. Q-Tip - The renaissance
C’est l’éternel histoire du vieux briscard auquel plus personne ne croît et qui revient plus fort que jamais. Et même si Prodigy nous avait déjà fait le coup il y a peu, on s’est encore fait avoir. Honnêtement, qui pensait sincèrement que Q-Tip était encore capable de sortir un disque aussi réjouissant en 2008 ? Quelques bons morceaux à la limite mais le leader d’A tribe called quest semblait avoir déjà atteint le zénith de sa carrière. D’autant plus que son premier solo, "Amplified",  nous avait un peu laissé sur notre faim. Si Q-Tip n’était quand même pas mort, il s’est, en effet, payé une jolie renaissance cette année.

03. Aelpéacha - Le pèlerinage
Le navire du rap français peut se faire attaquer, tanguer et même couler, Aelpéacha  restera fidèle à lui-même. Il faut quand même se rendre compte qu’il balance quasiment tous les ans un des 5 meilleurs albums de ce rap français. 2008 n’a pas dérogé à la règle même si la compétition n’a pas été des plus extraordinaires. Peu importe, le A nous gratifie encore d’une exceptionnelle galette. Aelpéacha rappe, produit comme personne en France et pose même devant la tombe d’Easy-E.

04. Lil Wayne - Tha Carter III
On est gavé de musique. Internet, rapidshare, megaupload, tout ça. Du coup, au mois de décembre, on ne parle déjà plus des disques sortis il y a 6 mois de ça. Même "Tha Carter III", événement rap de l’année, du siècle, du Millinaire (si tu aimes ce jeu de mots c’est que tu lis Libération, on t’a reconnu), a suscité beaucoup plus de passion lorsqu’il n’était qu’au stade de fantasme qu’une fois disponible dans les bacs. Si "Tha Carter III" n’atteint les sommets annoncés que par intermittence, il était de toute façon condamné à rentrer dans l'Histoire.

05. Booba - 0.9
Il y a quelques temps de ça, un album de Booba aurait forcément entraîné analyses, débats interminables et gigantesques prises de tête sur le sens profond de ses textes. Pour une fois, on n'a pas grand chose à dire hormis que c'est quand même super bien foutu.

PLAYLIST 2008
01. Prodigy - ABC
02. Lil Wayne ft. Jay-Z - Mr. Carter
03. Jay-Z - Jockin’ Jay-Z
04. Dany Dan - Daniel Lakoué
05. AZ - Dead end
06. Booba - Pourvu qu’elles m’aiment
07. Nessbeal ft. K-Reen - Légende d’hiver
08. Ludacris ft. Lil Wayne - Last of a dying breed
09. TI ft. Jay-Z, Kanye West & Lil Wayne - Swagger like us
10. 3e Prototype - Anti-tektonik

Les concerts sympas : Lil Wayne à l’Elysée Montmartre, Jay-Z et Common au Zénith, Hocus Pocus à Rombas.
Le concert qui tue : Les Sages Poètes de la Rue à la Goutte d’Or et la puissance de Zoxea.
Les anciens qui font plaisir : Q-Tip, Prodigy, Scarface, Nas, les Sages Po, AZ, Ice Cube, Bun B, The Roots.
L'autotune : Je trouvais ça détestable quand T-Pain l'a remis au goût du jour. Je trouve ça génial quand il s'agit de Kanye, Weezy ou Booba. Le public rap est détestable.
L'album injustement critiqué : "Politics as usual" de Termanology.
La bonne surprise : "Theater of the Mind" de Ludacris.
La mauvaise surprise : "Paper Trail" de T.I
Le clip : 'Put on'.
Inclassable : 'A milli'.
Mr. Gimmick 2008 : Al-K Pote.
Le rappeur français qui n'a pas le droit de se planter en 2009 : Seth Gueko.
Celui qu'on risque de voir partout en 2009 : Shondrae Bangladesh.
Le rookie : Charles Hamilton.
Grand moment de l'année : mon intégration à la rédaction de l'Abcdr.
Grand moment (bis) : L'interview de Dany Dan.
Grand moment (bonus track) : Le blavog, enfin.
L'année se finit bien : Oxmo Puccino et 'Masterciel'.

 

01. Kanye West - 808's & Heartbreak
Pendant que les autres rappeurs bidouillaient leur autotune pour sonner comme T-Pain, Kanye West a emmené le logiciel jusqu'au bout de ses obsessions – rupture, succès, isolement – pour saisir sur le vif son mal-être. Viscéral, narcissique et frappant de cohésion, "808's..." n'a rien d'un album de rap. Peu importe : en son genre, l'expérience est unique.

02. Prodigy - Product of the 80's
Un jour, peut-être plus tôt que prévu, on apprendra la mort de Prodigy. Mais vu sa capacité à s'arracher aux circonstances – ici, trois ans et demi derrière les barreaux – l'increvable rappeur serait capable de sortir quelques jours après son décès un nouvel album encore meilleur que ce "Product of the 80's". Ou quand des chutes de studio s'élèvent au rang de petits classiques. Bluffant.

03. Lil Wayne - Tha Carter III
L'événement de l'année n'est peut-être pas le classique attendu, mais dans quelques années, quand les historiens du hip-hop se pencheront sur 2008, c'est bien le visage de Lil Wayne qui apparaîtra sur la page de garde. Et pour les siècles à venir, les archéologues tenteront de décrypter ce message obscur venu du fond des âges : "A milli a milli a mil-a milli a milli…". 

04. Atmosphere - When life gives you lemon, you paint that shit gold
A force de télécharger frénétiquement des nouveautés sur RapidShare, on oublie parfois les ingrédients simples qui font les bons disques : la complémentarité entre un producteur et un MC, l'unité de ton, un regard singulier sur le décor alentour… Il y a tout ça dans le sixième album de Slug et Ant, un polaroïd qui capture avec justesse l'ennui, les rêves et la violence du quotidien.

05. The Cool Kids - The Bake Sale EP
Parmi cette nouvelle génération de rappeurs ouvertement coooools qui portent le folkore hip-hop comme un accessoire de mode acheté chez H&M, les Cool Kids ont eu le mérite de traduire leur fascination pour la old school en un bric-a-brac ludique et très bien maîtrisé. De quoi rayer l'encombrante mention "hipster rap" de leur CV.  

PLAYLIST 2008
01. Young Jeezy ft. Kanye West - Put on
02. The Roots ft. Peedi Peedi, Dice Raw & DJ Jazzy Jeff - Get busy
03. Lil Wayne ft. Juelz Santana & Fabolous - You ain't got nothing
04. Tay Dizm ft. Rick Ross & T-Pain - Beam me up
05. Big Boi ft. Andre 3000 & Raekwon - Royal Flush
06. The Game ft. Nas - Letter to the King
07. Black Milk ft. DJ Premier & Pharaoh Monch - The Matrix
08. Jay-Z - Jockin' Jay-Z
09. Kidz in the Hall ft. Masta Ace - Drivin' down the Block
10. Kanye West ft. Young Jeezy - Amazing

Une production : Mali Boi – Rollin'
Pendant que le reste du monde jouait à fond la carte de la nostalgie 80's en 2008, Mali Boi a choisi l'année 1995 pour redonner vie à un vieux tube dance : 'Children' de Robert Miles. Du fin fond de l'Alabama, le producteur a réussi à conserver l'apesanteur du titre original tout en lui apportant une densité supplémentaire. 'Rollin' ou le rêve d'un enfant transformé en hallucination codéïnée.

Un concert : Glow in the Dark (Kanye West) - Bercy, 20 novembre 2008
Il y a la pyrotechnie, le cosmos sur écran géant et la métamorphose du répertoire soul de Kanye West en odyssée de l'espace. Mais ce qui frappe le plus dans son grand barnum high-tech, c'est de le voir porter son ambition extra-large dans une solitude absolue devant 20 000 personnes. Sous ses airs de show à l'américaine, Glow in the Dark est surtout le face-à-face intime entre un homme et son rêve. Et en plus le dragon défonce.   

Un regret : la sortie repoussée à 2009 de "Sir Lucious Left Foot", l'album solo de Big Boi, pourtant porté par deux impeccables premiers extraits.

Un grand moment Abcdr : l'interview de Seth Gueko. Après coup, son manager nous confiera que le réveil difficile du cabochard lors de notre arrivée dans sa chambre d'hôtel était (en partie) une mise en scène. Pas grave, on a kiffé quand même.

Le meilleur du web : les pochettes d'album revues par Lego, Brandon Soderbergh, Rick Ross gardien de prison, The Pen & Pixel Madhouse, Jay Smooth, la créativité des fans de Kanye West, le forum de l'Abcdr.

Le pire du web : la fin du blog Status ain't hood, Young Buck en pleurs au téléphone, The Game VS Bow Wow, Morsay VS les Noellistes, Soulja Boy VS Ice-T, les albums oubliés deux jours avant leur sortie, le forum de l'Abcdr.

La grande classe : Jay-Z à Glastonbury. La plume plus forte que l'épée ? Non, la guitare plus puissante que la bouteille de Jack.

Une question pour 2009 : la transformation du rap US en blog géant va-t'il donner naissance à quelque chose d'un peu plus consistant que des freestyles hebdomadaires postés compulsivement sur NahRight ?


01. The Game  -  L.A.X.
Malgré quelques défauts redondants et un manque de risque certain, la qualité globale de l’ensemble le porte au sommet du classement. Toujours aussi bien servi en prods et accompagné des meilleurs, The Game réussit sans trembler la passe de trois

02. Lil Wayne – Tha Carter III
Si les bons moments sont tout bonnement extraordinaires, il reste quelques inégalités qui plombent légèrement le produit final. Venant d’un perfectionniste comme Weezy, ça fait légèrement tâche. Toutefois quand il est dans la bonne direction et qu’il évolue dans sa dimension, rien ne peut plus l’arrêter. Vivement le quatrième !

03. Booba - 0.9
Du haut de son trône, Booba continue de toiser avec dédain toute concurrence et n’a besoin que d’une bouteille de Jack pour assurer sa dominance sans faille sur le mouvement en France. A part un artwork douteux, c’est encore un classique, poussé par des tubes incroyables et des subtilités dont lui seul a le secret. Imparable.

04. Evidence - The Layover EP

Tranquillement, Evidence continue son chemin et se bonifie de sorties en sorties. Toujours épaulé par un Alchemist au sommet de son art, Ev’ construit son univers avec de la weed, du skate, le soleil de Cali, des samples de soul et cette insouciance qui le rend si charismatique. La formule est bonne, quand la magie opère on se laisse volontiers entraîner pour une nouvelle escale

05. Ice Cube - Raw Footage
Annoncé avec le tonitruant  'Gangsta Rap Made Me Do It', le neuvième solo de l’ex NWA ramène Ice Cube sur le devant de la scène. De gros headbangers, des prods léchées, de l’engagement à chaque couplet…Ce retour en grâce fait plaisir, d’autant que l’album ne souffre d’aucun temps mort.

Playlist 2008 :
01. T.I ft. Kanye West, Jay-Z & Lil Wayne - 'Swagga like us'
02. The Game ft. Nas -  'Letter to the King'
03. Ludacris feat. Nas & Jay-Z – 'I Do It For Hip-Hop '
04. Evidence ft. The Alchemist and Fashawn - 'The Far Left'
05. Ice Cube - Thank God
06. Nas - ‘N.I.G.G.E.R. (The Slave And The Master)’
07. Kanye West - Love Lockdown
08. Chiens de Paille - ‘ Pourquoi Pas Moi’
09. Médine - ‘Code barbe’
10.  Lil Wayne - ‘A Milli’

Un clip par saison :

Lil Wayne - ‘Lollipop’(Printemps)
Ghetto Diplomats - Lunettes noires pour nuits blanche (Eté)
Nas - ‘Be A Nigger Too’ (Automne)
Booba –‘ Illégal’ (Hiver)

Pochette de l’année : Kanye West – ‘808’s & Heartbreak’ Toujours aussi peu d’originalité et de fraicheur côté artworks cette année… A défaut de mieux.

La punchline de l'année : I can't teach you my swag / You can pay for school but you can't buy class”  Jay-Z (Swagga Like Us)

Le gadget indispensable de l’année : La bouteille de Jack…

La connerie de l'année : La suite d’Urban Peace

L’évènement de l’année :  La mise en place du Blog de l'Abcdr!

Les bonnes raisons d’attendre 2009 :
- Blueprint 3 de Jay-Z.
- Un nouvel album d’Eminem est en préparation
- Peut-être que  le (maudit ) album de Saigon sera en vente libre
- L’utopique Detox pourrait enfin voir le jour !

01. Prodigy - Product Of The 80's
Il fallait mettre en valeur l'inspiration retrouvée de Pee, avant son entrée en taule. C'est chose faite, grâce  aux productions crépusculaires de Sid Roams : des sonorités synthétiques et cradingues, servant parfaitement la complète paranoïa du H.N.I.C. Apocalyptique.

02. Melanin 9 - 144.000
Melanin 9 et ses potes de Triple Darkness, c'est un peu les Lost Children of Babylon version londonienne. De l'ésotérisme, des théories fumeuses, et le don pour installer des atmosphères sombres et envoûtantes. Une surprise comme on aimerait en avoir plus souvent.

03. DJ Muggs vs. Planet Asia - Pain Language
Une confrontation DJ/MC qui tourne court : Planet Asia n'est pas au niveau de ses prédécesseurs dans l'exercice, GZA et Sick Jacken. Alors heureusement, Muggs a fourni une ribambelle de joyaux musicaux, pour faire de "Pain Language" un album d'une grande densité sonore.

04. Large Professor - Main Source
Large Pro réussit ici un retour impressionnant, en restant fidèle à sa formule habituelle mais en ne sonnant jamais "hors du coup". Ajoutez à cela une grosse présence au micro et quelques underground hits bien corsés, et on obtient un album cohérent et agréable.

05. Heltah Skeltah - D.I.R.T. (Da Incredible Rap Team)
Le grand retour de Ruck et Rock. Certes, les productions ne sont pas à la hauteur du talent des MCs, mais elles ne sont pas non plus suffisamment mauvaises pour gâcher les brillantes prestations du duo. Assurément l'une des tag teams les plus efficaces au micro dans l'histoire du rap.

PLAYLIST 2008
01. DJ Muggs vs. Planet Asia - Sleeper Cell
02. Torae ft. Skyzoo - Click
03. All Natural - You know my Name
04. Jakki da Motamouth ft. Copywrite - We run This
05. Large Professor - Hot, Sizzling, Scorching, Torching, Blazing
06. Prodigy - Waddup G'z
07. Torae ft. Skyzoo - Get It done
08. Ludacris ft. Nas & Jay-z - I do It for Hip-Hop
09. Jedi Mind Tricks - Butcher Knife Bloodbath
10. Heltah Skeltah - Da Begining of da End

Albums 6-10
06. Torae - Daily Conversation
07. Dr. Dooom aka Kool Keith - Dr. Dooom 2
08. Rhyme Asylum - State of Lunacy
09. Ludacris - Theater of the Mind
10. EPMD - We mean Business

 

01. Robert le magnifique - Oh yeah baby !
La route du Rob', on la suit en sautillant, en gambadant, en titubant, en s'énervant, en frappant dans les cailloux, mais jamais en faisant du stop. Le magnifique touche machines et instruments avec la main de Dieu.

02. Donkishot & Freshmakers - Giclée divine
Être Donkinaute, cela relève aujourd'hui du comportement ésotérique. "Giclée Divine", avec son titre digne d'une dérive sectaire, a été enregistré en 2003 à l'époque où Donkishot commençait à être cramé aux yeux de presque tous. Cinq ans plus tard, cet album était devenu pour les donkinautes le Graal perdu. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'une fois sorti de ses productions et de son studio, Donkishot fait mal à bien plus de monde que ses ouailles... à condition de vouloir l'entendre.

03. Sept & Lartizan - Le jeu du pendu
En 2006, Sept martelait sur "Soul'Sodium" que l'immobilité l'exaspérait. Cette année a permis de comprendre l'ampleur de cette phrase.

04. Médine - Arabian Panthers
Le barbu du Havre prend plus que jamais à coeur l'importance que peut avoir sa voix. L'ambition était casse-gueule surtout quand personne n'avait encore relégué "Jihad, le plus grand combat est contre soi-même" au rang de souvenir. Avec "Arabian Panthers", Médine prouve qu'il est peut-être parmi les rappeurs français qui gèrent avec le plus de minutie leur carrière.

05. La moza - Mozaïstes
Citons l'abcdr : "Côté MCing, la pureté des intentions, le consensualisme des indignations - sus aux "toupies", à Dassault ou aux 6 mai au Fouquet’s – et l’occidentale manie de se focaliser sur la moitié vide des verres d’eau sont heureusement contrebalancées par la sève de plumes exigentissimes à la précision intelligible et travaillée."

PLAYLIST 2008
Donkishot – la technique du freestyle électrique
Sept & Lartizan –Memento mori
Psykick Lyrikah – De plein fouet
Donkishot – Laissez moi ma chance
Fumuj – Killers
Sept & Lartizan – Système métrique
Hugo – Objectif lune
Invicible – Sledgehammer
Médine – Peplum
Swift guad – Montreuil Liverpool feat. Red eye krew

Bonus :

Le gardien de but : Médine parce qu’il campe sur sa ligne et rugit sur sa défense.
Le défenseur : Hugo, qui a une technique rude et un vécu sans illusion. Un mec à qui on ne la fait pas à l’envers.
Le milieu défensif : Sept, dont le volume de jeu ne laisse que très peu d'espace et démontre autant une grosse endurance que de bonnes capacités de relance.
Le n° 10 : Robert le Magnifique. Parce que son pseudo est fait pour ce poste et que quand il touche un ballon, les supporters crient "Oh Yeah baby !"
L’attaquant : Arm, car ce mec flirte avec le hors-jeu sans jamais se planter et que derrière sa sobriété, il a quelque chose d'aérien qu'on ne voit que très peu dans le rap français.
Le banc de touche : Swift Guad – Hécatombe, Tchad unpoe – Skyzominus présente Furilla Reemiqcx, Rhyme Asilum – State of lunacy, Ill bill – The hour of reprisal, Q-tip - Renaissance, Hugo - Flaque de samples.
L’entraîneur : Seeney et c'est inquiétant.
L’équipementier : Jack Daniels.
Le Jean-Michel Aulas : Laurent Bounneau en conférence de presse précédant Urban Peace 2.
Le geste technique : Invicible – "Shapeshiffters".
Le chant dans le vestiaire : Svinkels - 'C’est des cons'
Le chant dans les tribunes : Svinkels – 'Dirty centre'
L’espoir : Dreyf et ses freestyles
Les blessures : James Deano – "Le fils du Commissaire", Scred Connexion - "Indomptés"
Le football champagne : Rouges à lèvres – 'Hit that gash' feat. Foiregn beggars
Le meilleur match à l’extérieur : Tonedeff en live au Glaz’art
Le meilleur match à domicile : Haroun au Batofar
Le but de l'année : Baloji - 'Tout ceci ne vous rendra pas le Congo'.
Le petit club : LZO Records.
Le tacle par derrière : Le blavog ?
Le ballon de plomb : Abd al Malik - C'est du lourd.
Les déceptions : Immortal technique - "The 3rd world", Dj Muggs & Planet asia - "Pain language".
N'ayant pu profiter du temps additionnel : Jake One, Ice cube, Association de dingos.
La déclaration à la presse : "Tout l’album a été posé en état d’ébriété. L’état d’ébriété veut dire un peu plus de trois grammes dans le sang. C'est beaucoup 3 grammes ! (…) C’est justement ça qui donne le petit plus, le petit grain de l’Association de Dingos".  Freko à propos de l’album "T'as le bonjour de la rue" de l'Association de Dingos.
Le Paganelli d’or : Tonton Marcel


01. Elzhi – The Preface
Le premier album solo de ce membre tardif de Slum Village était attendu par les mieux renseignés. Le résultat s’avère au-delà des espérances et mérite de dépasser le cercle des initiés. "The Preface" s’inscrit dans la riche lignée du boom-bap à la sauce Detroit City, brut mais débordant également de Soul, tout ça en étant sacrément bien rappé. L’album de l’année… pour ceux qui l’ont écouté. Merci à ceux qui m’ont poussé à le découvrir.

02. Q-Tip – The Renaissance
2008 aura été riche en exhumation des icônes passés. Des exhumations souvent frelatées et synonymes de poches vides. Ce retour inattendu de Q-Tip rentre dans une toute autre catégorie. Celle des résurrections abouties combinant habilement un certain goût du jour et un vent de nostalgie. On retrouve le timbre de voix unique de notre coton tige favori avec le souvenir un peu ému des découvertes adolescentes tout en appréciant aujourd'hui la réalité du moment. Ou un truc dans le genre.

03. Prodigy – Product of the 80’s
Prodigy est éternel. L’entendre déblatérer ses pensées sombres sur des beats qui dégueulent un QB glauque et brutal c’est à la fois remonter le temps et le prolonger un peu plus. Etrange équation. Trois albums solides en deux ans, même derrière les barreaux P reste un monument.

04. Black Milk – Tronic

2008 ou Motor City. Tronic ou l’album de la confirmation. Confirmation de l’ascension du surproductif Black Milk, passé en à peine deux ans du statut de curiosité à celui de valeur sûre. Notre producteur-MC de l’année s’inscrit ici dans un registre plus électronique. Essai d’autant plus transformé que micro en main il claque plus de beignets que J-Dilla himself. Forcément, on va reparler dans les grandes largeurs de Black Milk sur l’Abcdr.

05. Jedi Mind Tricks – A history of violence
Le retour de l’ex-paria Jus Allah n’aura pas changé grand-chose. La recette est restée la même, Stoupe dans le rôle du magicien sombre évoquant un gros boom-bap chargé de scratches, violons et basses assourdissantes. Vinnie Paz dans celui du MC d’outre-tombre à la fois voix rauque et pesante. "A history of violence" n’atteint pas les sommets passés mais une grosse poignée de morceaux magistraux ont suffi pour défoncer la porte d’entrée de ce classement.

PLAYLIST 2008
01. Black Milk – Long story short
02. Lil’ Wayne & Jay-Z – Mr. Carter
03. Kidz in the hall, Donnis & Chip tha ripper – Mr. Alldatshit
04. Q-Tip – Move
05. Prodigy – ABC
06. Termanology – Watch how it go down
07. Atmosphere - Me
08. The Roots, Mos Def, Dice Raw & Styles P – Rising Down   
09. Jedi Mind Tricks – Heavy artillery
10. Elzhi – Motown 25

Mon année 2008 :

Chienne de vie, ils ont passé l’arme à gauche :
Isaac Hayes (putain… Black Moses les gars), KL (note pour 2009, se remettre plus souvent les deux premiers Screwball), Camu Tao.
Ces albums qui auraient aussi pu figurer dans ce classement : The Roots – "Rising Down" (trois maitres mots : cohérence, excellence musicale, longévité), The Game – "L.A.X." (oui il se répète mais il le fait très bien), Snoop – "Ego Trippin’" (palme de l’album avec le plus gros medley musical), Termanology – "Politics as usual" (l’album reste cool, pas au niveau espéré attendu, mais certains passages font bien plaisir), Prodigy – "HNIC 2" (rajoutez les morceaux retirés sur le tard de la version finale et là c’était une autre affaire), Kidz in the hall – "In the crowd" (ou comment se métamorphoser en un album), Sages Po’ – "Trésors enfouis vol.2" (un vrai bonheur de découvrir ces vieux morceaux qui se morfondaient dans un placard), Sefyu - "Suis-je le gardien de mon frère ?" (Inégal mais surpuissant avec des moments de haut calibre),
Les énigmes de l’année : Kanye West – "808’s and Heatbreak", Booba – "0.9." (Mais c’est quoi cette guimauve sirupeuse ?), le succès de l’autotune, l’intérêt de Google Adwords.
Les pétards mouillés : Madlib – "King of the Wigflip" (triste confirmation que Madlib ne sort plus que des brouillons depuis le dernier Quas’), RZA – "Digi Snacks" (un bon single c’est un peu léger pour satisfaire qui que ce soit),
Mon interview de l’année : Dany Dan, trop de cool attitude et souvenirs porteurs
Le morceau défonce cervelle de l’année : Seth Gueko & 25G - Cabochards
L’opération marketing de l’année : Booba-Jack Daniels-Urban Peace : leçon numéro 1, comment utiliser les médias ?
Le projet rédactionnel de l’année : Ce retour sur la discographie de Gang Starr et cette interview de Premier.
Notes et résolutions diverses pour 2009 : Couvrir dans les grandes largeurs le prochain festival L’Original à Lyon début avril, interviewer séparément Zoxea et Melopheelo, rencontrer Rocca et retracer son parcours, ne pas perdre de temps dans les enfantillages du forum, se démmerder pour que l’Abcdr soit une référence pas seulement un mag’ estimé, sortir les t-shirts Abcdr v.2 (Don’t trust any music magazine), écouter l’album à venir de Seth Gueko, retracer toute la discographie d’ATCQ, répondre à tous les courriers de lecteur.

 

01. 3ème Prototype - Le renouveau
Energie, humour, dextérité. 2008, an 2.0 du rap en français ?

02. Kanye West - 808's and Heartbreak
L'ex-tête de gondole des rayons rap dit que ce n'est pas un album de rap. Pas d'accord.

03. Lil Wayne - Tha Carter III
Petit mais casse tout.

04. Sept et Lartizan - Le jeu du pendu

Pas encore écouté. Rang établi sur la seule base du teaser en ligne sur le Myspace de Lartizan. Et parce que c'est peut-être la plus jolie pochette de l'année.

05. Booba - 0.9
Explication détaillée de ce choix et de cette place bientôt sur l'Abcdr.

PLAYLIST 2008
01. Seth Gueko feat. Farage, Deck, Al K.Pote - 'Putain de frappe'
02. Prodigy feat. Big Twins & Chinky - 'Circle don't stop'
03. Chiens de Paille - 'Pourquoi pas moi'
04. Unite 2 Feu feat. Seth Gueko - 'C'est le retour de l'U2F'
05. Psykick Lyrikah feat. Iris - 'Comptez les heures'
06. Lalcko feat. Despo Rutti - 'Cigares et nostalgie'
07. Baloji - 'Tout ceci ne vous rendra pas le Congo'
08. Escobar Macson - 'Lettre anonyme'
09. Sefyu feat. Joey Starr - 'Seine Saint-Denis style nouvelle série'
10. La Moza - 'Trace écrite'.

2008 en 8 temps :

1 clip : Seth Gueko feat. Farage et Al K-Pote - 'Moyens du bord'. Pour la souplesse du chien et la tête de 25G.
1 prod : Jee2Tuluz - '50 Cent remix'
1 concert : Tumi & the volume à l'Espace Tonkin, réminiscences d'un séjour à Cape Town.
1 question : le rap en français est-il définitivement passé sous la ceinture ?
1 morceau hors rap : Al Green - 'Lay it down'
1 film : "Hunger" de Steve McQueen
1 émission hip-hop qui s'ignore : 'La petite semaine' de Bruno Donnet, le vendredi vers 19 h 25 dans "Le grand journal" de Canal +
1 article : 'Struggle for time' de Mona Chollet.

01. Sept & Lartizan – "Le Jeu du Pendu"
Parce que bonjour le contraste avec "le reste" ; pour la qualité, la manif', Atomik Circus et les seigneurs de l'underground.

02. Headnodic & Moe Pope – "Megaphone"
Parce que cuisiné avec des vrais morceaux d'esprit hip-hop dedans.

03. Gray Matters – "Intelligent Decline"
Parce que auto-produit et injustement passé inaperçu, alors un peu de publicité...

04. Vordul Mega – "Mega Graphitti"
Parce que derrière une façade qui paie pas de mine, la boutique propose plein de bons trucs.

05. Q-Tip – "Renaissance"
Parce que j'aurais pas misé un rond sur une si bonne surprise.

PLAYLIST 2008
01. Vast Aire - ‘Take Two’
02. Qwel and Kip Killagain - ‘Agape Rain’
03. The Roots - ‘Rising Down’
04. J-Live feat. Posdnuos & Oddisee - ‘The Upgrade’
05. Living Legends - ‘After Hours’
06. Returners feat. El da Sensei - ‘Hard to Find’
07. Copperpot feat. Masta Ace & Edo.G - ‘Art of Rap’
08. Illogic - ‘One Bar Left’
09. Elzhi - ‘Motown 25’
10. Foreign Beggars feat. Skinnyman - ‘Hold On’

Outsiders : The Roots "Rising Down" ; Xczircles – "Act of Gosh" ; J-Live "Then What Happended ?" ; Qwel & Kip Killagain "The New Wine" ; Jazz Liberatorz – "Clin d’œil".
Hors concours : Buck 65 "Dirtbike" ; Lartizan vs. Jay-Z "French Gentleman" ; Everlast - "Love, War & the Ghost of Whithey Ford".
Passé à côté de : Lodeck & Omega One – Postcards from the Third Rock ; Nature of the Beast – "Homeland Security" ; Jake One – "White Van Music" ; Ice Cube – "Raw Footage"… et plein d’autres trucs.

 


01. Young Jeezy - The Recession
Ou comment faire un album complètement en accord avec son temps. Le propos est à la fois social et divertissant, assez sombre mais plein d'espoir. L'année 2008 en musique.

02. Z-Ro - Crack

Un album vraiment cohérent et musical où Z-Ro n'hésite pas à sortir toute son âme avec un flow mi chanté. Un régal qui s'écoute sur la longueur.

03. Scarface - Emeritus
L'album de la retraite. Puissant et complet avec les qualités et les défauts de Scarface. Un départ en fanfare.

04. Killer Mike - I pledge allegiance to the grind II

La consécration pour une des valeurs montantes du rap actuel. Politisé, social et virulent, Killer Mike devient incontournable tel le Ice Cube de 91 en 2008.

05. E-40 - The Ball Street Journal
Des idées, du réalisme, du flow, du minimalisme et de la folie. Malgré quelques ratés, cet album montre qu'E-40 n'a pas la place qu'il mérite. Le Hyphy est loin d'être décédé.

LES SEPT SUIVANTS

06. Prodigy - Product of the 80's
Meilleur que H.N.I.C 2 à mes yeux. Le concept général est plus abouti et Sid Roams assurent un renouveau du son Queensbridge.

07. Q-Tip - Renaissance

Le retour en grâce d'une légende. L'album sonne comme il y a dix ans. Est-ce un mal ?

08. Snoop Dogg - Ego Trippin'
A boire et à manger sur ce nouvel opus éclectique et complet. Et surtout Dj Quick et Teddy Riley à la console pour des sommets de réussite.

09. Black Milk - Tronic
La bonne surprise de l'année. Black Milk se réinvente et crée le futur de Detroit. Le digne héritier de Dilla se dessine.

10. The Roots - Rising Down
Gros travail esthétique et organique sur la musique du groupe. Leur meilleur album depuis l'ère des classiques.

11. Bun B - II Trill
Plus commun que le premier album, Bun B reste un des MC les plus intéressants en 2008. UGK for life !

PLAYLIST 2008
01. Lil Wayne - A milli
02. Ice Cube ft. Nas & Scarface - Gangsta Rap Made Me Do It Remix
03. Dizzee Razcal ft. Calvin Harris - Dance wiv me
04. TI ft. Jay-Z, Kanye West & Lil Wayne - Swagga like us
05. Scarface - Emeritus
06. Big Boi ft. Andre 3000 & Raekwon - Royal Flush
07. Killer Mike - Good Bye (City of Dope)
08. The game ft. Bilal - Cali Sunshine
09. The Roots ft. Styles P & Mos Def - Rising Down
10. Q-Tip ft. Norah Jones - Life is Better

Les albums français : Aelpéacha - "Le Pélerinage" & Southcide 13 - "Du berceau à la Tombe"
L'inclassable : Wiley - See clear now
L'album que j'ai oublié parce que je ne sais pas où le mettre : Lil Wayne - "Tha Carter III"
L'album français que j'ai oublié parce que je ne sais pas où le mettre : Booba - "0.9"
Le double album : Tech N9ne - "Killer"
La mixtape : Wale - "Mixtape about nothing"
Le plus prolifique : K-rino
Le plus créatif : Kanye & Weezy ex-æquo
Le rookie : B.O.B
Le producteur : Nottz & Drumma Boy ex-æquo
L'album producteur : Jake One - "White van music"
Le peut-mieux-faire : Devin the Dude - "Landing Gear"
L'album instrumental : Common - "Universal Mind Control" (sorry Common)
L'album dont j'avais oublié l'existence : Nas - Untitled
Les plus attendus en 2009 : The Clipse, Jadakiss, Big Boi, Andre 3000
Le foutage de gueule qu'on n'attend plus : Saigon (ça y est, j'abdique)
Le Curtis de l'année : Curtis Mayfield - We the people who are darker then blue

+++ RIP ISAAC HAYES - MC BREED - BERNIE MAC - CAMU TAO +++

 

Retrouvez en page suivante votre classement des 10 meilleurs albums de l'année...

10.

The Roots - Rising Down

 

09.

Sept & Lartizan - Le Jeu du Pendu

 

08.

Kanye West - 808's & Heartbreak

 

07.

Psykick Lyrikah - Vu d'ici

 

06.

Prodigy - HNIC Pt. 2

 

05. (ex-aequo)

Médine - Arabian Panther

The Game - LAX

 

04.

Nas - Untitled

 

03.

Lil Wayne - Tha Carter III

 

02.

Booba - 0.9.

 

01.

Q-Tip - The Renaissance

 

;