Article Kabal

L'histoire de Kabal démarre en 93, quand D et Djamal, jeunes habitants de Bobigny, commencent à maquetter sur un quatre pistes qu'on leur avait prêté. Ils posent leurs voix sur des instrus d'Ice T, et rencontrent rapidement Professor K et Timour K, avec qui ils vont collaborer sous la forme artiste/studio et devenir de plus en plus proches...

29/09/2002 | Par Kiko

Article : KabalI. BIOGRAPHIE


L'histoire de Kabal démarre en 93, quand D et Djamal, jeunes habitants de Bobigny, commencent à maquetter sur un quatre pistes qu'on leur avait prêté. Ils posent leurs voix sur des instrus d'Ice T, et rencontrent rapidement Professor K et Timour K, avec qui ils vont collaborer sous la forme artiste/studio et devenir de plus en plus proches. Les quatre premiers titres de Kabal furent 'La chasse est ouverte', 'Réflexion autour de la N', 'L'inceste' et 'Fou à nier', enregistrés au Jungle Studio Station des deux K.

Dans le même temps, des amis des deux mc's intègrent Kabal : Yo, qui deviendra le manager du groupe, Toty, qui sera le DJ officiel et qui ne tardera pas à produire des morceaux, ainsi que Shab.z, le futur régisseur. La formation renforcée décide alors d'autoproduire et de distribuer son premier maxi vynile, "Fou à nier et De la N", avec Prof K pour les prods. Le premier titre était destiné à une compil enregistrée à l'initiative de la mairie de Bobigny, 'Pleins phares sur le 93000'. Le second, apparaîtra deux ans plus tard, dans une version remixée, sur le mythique "Tchatche Attack".

Au cours du travail en studio, Kabal rencontre Doctor L, alors concepteur musical d'Assassin. Celui-ci, après écoute, promet de revenir plus tard accompagné de Rockin' Squat, qui ne restera pas insensible au style kabalistique, et proposera au groupe de produire un maxi 4 titres, ainsi que de l'accompagner sur sa future tournée. C'est le début de l'aventure Assassin : une participation sur le premier volet de "L'underground s'exprime", "L'Homicide Tour", soit plus de 60 dates de concert en 96, puis pour finir la sortie de "La Conscience s'élève", la même année, 6 tracks finalement. Un EP marqué indéniablement du sceau Assassin productions.

L'année suivante, 1997, Mashop assoc, la structure légale de Kabal prend forme : créée au départ pourproduire et promouvoir le groupe, elle s'est enrichie des différentes expériences de celui-ci et entreprend bientôt de proposer ses services à d'autres formations ou mc's de Bobigny, tels qu' Otopsia, Antagony ou Boss Raw.

Le groupe booke sa première tournée seul avec 10 dates trouvées à partir du téléphone de la mairie de Bobigny. Il y'aura aussi durant cette année une participation au freestyle pour le MIB, '11'30 contre les lois racistes'. Puis sort "Etats d' âmes", début 98, en Licence chez Media 7. 19 titres, parmi ce qui s'est fait de mieux dans l'histoire du rap français. On compte comme invités Rockin' Squat, Doudou Masta, Melaaz entre autres.

Le groupe rencontre ensuite l'équipe Sri Racha, qui allait devenir son tourneur, en étant déjà celui de Lofofora, avec qui Kabal se trouvera forcément des affinités sur le fond. La forme s'en rapprochera elle aussi, car sur "Etats d' âmes Tour", on comptera un guitariste, un bassiste et un batteur pour accompagner la formation de Bobigny, completée par Boss Raw. Il y'aura près d'une centaine de dates jusqu'en 99, et la fin de la tournée. Un album live sera même enregistré à Sannois, mais n'apparaîtra jamais dans les bacs.
Dans la foulée se prépare l'enregistrement de l'album de Perturbations, collectif que D, Djamal et Toty forment avec Antagony, Otopsia, Byl K et Boss Raw. Celui-ci ne verra pas non plus le jour, et Perturbations, consideré comme le prolongement de Kabal, se désagrégera, faute de débouchées et de budget. Ceci sonne le glas de l'aventure, les différents membres du groupe vaquant ensuite à leurs occupations, musicales ou non, chacun de leur coté.

1 | 2 | 3 |